En ce moment
 
 

Migrants: le campement du parc Maximilien presque entièrement démantelé

  • Démontage du camp des migrants au parc Maximilien de Bruxelles

  • Dernières nouvelles après le démontage du camp au parc Maximilien

 
 

Le campement du parc Maximilien situé en face de l'Office des Étrangers mis sur pied début septembre par des bénévoles pour accueillir des réfugiés, était presque entièrement démantelé jeudi soir.

La plupart des tentes ont été démontées et les services qui étaient fournis dans le parc, notamment une permanence juridique, un accompagnement psychologique ou une aide médicale, ainsi que la distribution de vêtements, ont été déplacés dans un local au Quai de Willebroeck, où ils continueront à être assurés en journée.

La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés qui encadrait le campement, avait annoncé mardi matin qu'elle cesserait ses activités au parc Maximilien car elle "refuse de servir d'alibi à l'inaction des autorités". Dans la foulée, Médecins du monde, Oxfam et le Samusocial ont eux aussi annoncé leur départ.


183 réfugiés dans 96 familles

La Plateforme citoyenne a déjà réparti cette semaine 183 réfugiés dans 96 familles. Une quarantaine de personnes ont encore pu être hébergées en famille d'accueil jeudi soir. Plus de trente bénévoles s'occupent de ces relogements en famille d'accueil. 700 familles ont jusqu'ici proposé d'héberger des réfugiés.

Jeudi soir, la plupart des tentes du campement étaient démontées. Selon une bénévole, il demeure quelques tentes de personnes qui ont souhaité rester sur place ainsi que des sans-papiers qui ont indiqué leur intention de ne pas quitter le parc. Enfin, cinq grandes tentes blanches ont été installées devant le centre de pré-accueil des réfugiés WTC III géré par la Croix Rouge depuis le 7 septembre, afin les personnes arrivant la nuit ou durant le week-end, ne dorment pas à la rue.

 

Vos commentaires