Le cdH fait sa rentrée avec sa fête des familles: avec quelles ambitions? (vidéo)

A un mois et demi des élections communales, le cdH fait sa rentrée. Le parti organisait sa fête des familles à Namur ce dimanche. Quelles ambitions aujourd'hui pour ce parti qui pointe à la cinquième place dans les sondages en Wallonie? Eléments de réponse avec nos journalistes Quentin Ceuppens et Aline Lejeune.

Le cdH a placé la bienveillance au centre de sa campagne en vue des élections du 14 octobre. Elle sera la marque des propositions que les démocrates humanistes défendront dans les communes où ils se présentent. "Notre ambition au coeur d'un projet humain est d'abord celui de la bienveillance. Il faut le retour de la bienveillance à l'égard de l'autre, de la bienveillance dans les liens sociaux, dans les rues, dans toutes les communes", a expliqué dimanche le président, Benoît Lutgen, à l'occasion de la Fête des familles de son parti.

Le président des centristes n'a pas caché son inquiétude face à la montée du populisme. "Le climat est souvent lourd. Les populistes répandent leur discours. Les fascistes se montrent et manifestent eu Europe sans aucune retenue (...) Fake news, insultes, combats de coqs, des réseaux sociaux utilisés comme des égouts de détestation. Stop!", a-t-il dit.

Parmi ses priorités dans les communes, les centristes inscrivent l'accès des personnes âgées à des services proches, l'accueil des personnes handicapées, l'éducation, les places dans les crèches, la connexion pour tous, l'alimentation de qualité, la propreté ou encore l'engagement de 4.000 policiers dans l'ensemble du pays. La proximité constitue un enjeu essentiel pour le cdH. "Car ce qui fait le lit des extrêmes, c'est l'éloignement des décisions, le sentiment d'être livré à soi, laissé-pour-compte des politiques publiques", a averti M. Lutgen.

Vos commentaires