En ce moment
 
 

Le communiqué d'Ecolo et du MR visait-il à faire capoter la mission des préformateurs? La réponse de Jean-Marc Nollet

 
 

Après une rencontre courte et laborieuse avec la famille libérale (MR et Open VLD), les préformateurs Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) ont décidé de jeter l'éponge, rapportait ce matin Het Laatste Nieuws sur son site internet. Selon nos informations, les préformateurs demanderont lundi au Roi de mettre un terme à leur mission. Ils recommandent que les libéraux et les écologistes prennent la main, eux qui ont refusé la note de préformation signée N-VA/PS.

Cette réaction fait surtout suite au communiqué commun des libéraux et des écologistes. Le document envoyé jeudi aux journalistes exprimait leur refus, disait-il, de se voir entraîner dans un jeu d'escalade, les uns contre les autres.

Nous avons interrogé ce vendredi soir dans le RTL INFO 19H Jean-Marc Nollet, co-président d'Ecolo, sur l'objectif de ce communiqué commun.

Simon François: Le point de bascule, c'est apparemment le communiqué que vous avez rédigé avec la famille libérale jeudi. C'était votre objectif, faire capoter la mission des préformateurs?

Jean-Marc Nollet: Non, absolument pas. Notre objectif était de montrer les limites. Ce que nous pouvions accepter. Et il y avait dans le travail effectué par Paul Magnette et Bart De Wever des choses que nous pouvions soutenir, et nous l'avons dit. Comme écologistes, nous avons participé à deux réunions. Une de plus de quatre heures et l'autre de plus de deux heures. Il y avait pour nous des choses qui étaient soit insuffisantes. Et notamment par rapport aux défis climatiques, les défis environnementaux, la lutte contre les pollutions, contre le dérèglement climatique, mais aussi des choses qui allaient dans une très dangereuse direction, notamment pour l'avenir du pays.

Simon François: Le programme institutionnel était si imbuvable que ça? Ça signifiait la fin de la Belgique?

Jean-Marc Nollet: Ça signifiait qu'on allait progressivement vers le démantèlement de ce pays qui nous tient tant à cœur. Et j'ai cru comprendre que nous n'étions pas les seuls. Alors effectivement nous avons signé un communiqué commun avec les libéraux. Mais j'ai aussi vu que le CDH avait beaucoup de réserves par rapport à ça. Bref. En fait, nous avons fait la démonstration que ce schéma porté par la N-VA, et ce n'est pas en soi une surprise, n'obtient pas de majorité parlementaire.




 

Vos commentaires