En ce moment
 
 

Le déficit budgétaire explose: chaque minute qui passe, il s’aggrave de 5550 euros

Cela fait exactement 100 jours que nous avons voté. Et depuis, toujours aucun gouvernement, fédéral à l'horizon. Pourtant, le budget de l'état est en chute libre. On prévoit près de 8 milliards d'euros de déficit public en 2019. En fait, le problème s'aggrave mais il date d'avant les élections, puisque nous sommes en affaires courantes depuis maintenant 256 jours. Y a-t-il moyen d'arrêter la fuite?

Chaque minute qui passe, le déficit budgétaire s’aggrave de 5550 €. 333.000 chaque heure. 8 millions chaque jour. En fait, ce sont les coûts liés aux pensions et aux soins de santé qui explosent : 3 milliards d’euros par an. Pour compenser ces dépenses, il faut des nouvelles recettes mais pour décider de nouvelles recettes, il faut un gouvernement et une majorité.


Il faut de nouvelles recettes

"Tant qu’il n’y a pas de nouveau gouvernement. Il est très difficile, voire impossible, de prendre des mesures structurelles majeures pour pouvoir régler la situation budgétaire", explique Sophie Wilmès, la ministre du Budget.

Il y a moins d’un an, le déficit était de 3,2 milliards. Il est aujourd’hui à près de 8 milliards. Le comité de monitoring prévoit 10 milliards pour l’année prochaine et près de 12 milliards en 2024. La Belgique a connu une crise sans gouvernement bien plus longue par le passé. Et pendant cette crise, des décisions ont été prises. Alors pourquoi pas cette fois-ci ?


Plus de majorité au parlement

"Comparaison n’est pas raison", tempère la ministre du Budget. Sophie Wilmès poursuit: "D’abord, vous ne prenez pas les mêmes décisions après 200, 300, 400 jours de crise que celles prises 100 jours après les élections. Moi, je ne mise pas sur la crise."

Et puis à l’époque, même si l’équipe Di Rupo était aussi en affaires courantes, elle avait encore une majorité au parlement. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Cette solution est donc inapplicable sans nouveau gouvernement.

Vos commentaires