Le magazine Knack révèle une liaison extraconjugale entre Liesbeth Homans (N-VA) et Tom Meeuws (sp.a) pour expliquer les rivalités politiques à Anvers

Le magazine Knack révèle une liaison extraconjugale entre Liesbeth Homans (N-VA) et Tom Meeuws (sp.a) pour expliquer les rivalités politiques à Anvers

Le rédacteur en chef de "Knack" persiste et signe : l’hebdomadaire flamand a révélé la relation extraconjugale passée entre la ministre N-VA Liesbeth Homans et le président anversois du parti socialiste flamand. Un élément qui permettrait d'expliquer en partie la rivalité exacerbée entre les deux partis politiques au sein de la ville… Ce qui n'a pas du tout plu à Bart De Wever. Thibault Balthazar explique cette affaire pour le RTL INFO 19H.

En révélant publiquement l’ancienne liaison entre Liesbeth Homans et Tom Meeuws, Knack a-t-il été trop loin ? Le très sérieux magazine flamand persiste et signe, et place l’intérêt politique devant le caractère privé de l’information. "Nous avons choisi de révéler la relation extraconjugale […], car cette information permet de comprendre la véhémence de la bataille électorale à Anvers".

Sous le feu des critiques, le magazine flamand est pris pour cible par Bart de Wever. Le bourgmestre d’Anvers n’accepte pas le parallèle fait par l’hebdomadaire entre cette histoire privée et les mauvaises relations à Anvers entre N-VA et sp.a. Irrité, De Wever compare Knack à une presse de caniveau. "Je ne commente jamais la vie privée des gens, et cela ne joue aucun rôle dans ma performance politique. Le désespoir doit être grand dans certains cercles, à tel point que l'on vise maintenant sous la ceinture. Je ne participerai pas ça".

L’irritation perceptible de Bart de Wever est-elle surtout due à une trahison ? L’homme qui a lâché la bombe au Knack serait un éminent membre de la N-VA. Dans cette bataille d’Anvers, visiblement, tous les coups sont permis.

Vos commentaires