Le meilleur des scoops des 48h des bourgmestres: menacée avec des clous, enfin un mot sur l'aire de Spy, honte de citer son parti, …

Durant notre grande émission des 48h des bourgmestres animée en continu par Christophe Deborsu, Pascal Vrebos et Caroline Fontenoy, certains moments valaient plus la peine que d'autres. Dans la vidéo ci-dessus, retrouvez les quelques révélations ou scoops qui ont parsemé l'émission, comme l'avènement possible d'un musée Hazard un jour à Braine-le-Comte ou les quelques bourgmestres qui préfèrent ne pas être associés au parti auquel ils sont ou étaient pourtant liés.

Autre moment fort, Jean-Charles Luperto qui s'exprime pour la toute première fois à la télévision sur l'affaire d'exhibitionnisme sur l'aire d'autoroute de Spy qui l'avait concerné en 2014: "Ce qui me permet de continuer mon travail et ma route la tête droite et la tête haute, c'est la profonde conviction de qui je suis et de qui je ne suis pas", a-t-il répondu.

Autre surprise, la raison pour laquelle Isabelle Poncelet considère que "la politique est un terrain bourré d'épines" : "J'ai trouvé 164 clous sur mon devant de porte !"

Vos commentaires