En ce moment
 
 

Le MR bruxellois bat le rappel des troupes via Facebook et Youtube pour se redéployer

 
 

(Belga) La régionale bruxelloise du MR a organisé mardi soir sur Facebook et sur Youtube un congrès de rentrée destiné à conforter ses positions sur une série de thématiques centrales. Une série d'échanges menés au sein de groupes de travail formés en mars dernier a permis de renforcer une série de messages véhiculés par les libéraux francophones et de formuler de nouvelles propositions soumises mardi aux membres.

Baptisé "Guess who's back", le congrès était, de l'aveu du président de la régionale bruxelloise David Leisterh le "point de départ du redéploiement du MR" à Bruxelles. Au lendemain de son élection à la présidence du MR bruxellois, l'hiver dernier, David Leisterh s'était engagé à clarifier la position de sa formation dans la capitale chaque fois que c'était nécessaire. De son propre aveu, de très nombreuses réunions ont été organisées, avec des experts indépendants et avec les militants ou sympathisants. Cinq groupes thématiques se sont penchés sur l'enseignement et la formation, la mobilité, le climat, le développement urbain et la lutte contre la pauvreté. Seuls les membres pouvaient voter sur les différentes propositions. L'objectif est de porter celles qui sont soutenues dans toutes les assemblées où le MR est représenté. "Si nous sommes la première force d'opposition au niveau Bruxellois, nous démontrons une nouvelle fois que nous sommes aussi la première force de proposition", a souligné Alexia Bertrand, cheffe de groupe au parlement bruxellois. De son côté, David Leisterh a jugé que les propositions du MR pour Bruxelles constituaient un changement de cap et la colonne vertébrale d'un redéploiement de Bruxelles, "alors que 40.000 ménages quittent chaque année Bruxelles et qu'une famille sur quatre vit dans la pauvreté". Le président de la régionale bruxelloise du MR a par ailleurs officialisé la mise sur pied de l'Institut Libéral Bruxellois (ILB), qui servira, selon lui, à la fois d'école des cadres pour "former les talents" du parti dans la capitale, et de "bras armé des événements sur le terrain" à Bruxelles. Dans les prochaines semaines, seront lancées des initiatives liées à l'emploi, à la qualité de vie, à la sécurité dans différentes communes bruxelloises. Ont pris part au congrès, outre les militants et leur président régional, la Première ministre Sophie Wilmès, le président du MR Georges-Louis Bouchez, la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny, Alexia Bertrand, le député fédéral Michel de Maegd, Françoise Schepmans, et la plupart des députés bruxellois du parti. (Belga)




 

Vos commentaires