Le MR de Forest se déchire à l'approche des élections: "Des relents de l'ancien régime"

Le MR de Forest se déchire à l'approche des élections:

Trois candidates MR de Forest, dont l'avocate Sophie Michez, ont annoncé mardi leur retrait de la liste libérale pour les élections communales du 14 octobre prochain, emmenée par Cédric De Permentier, en dénonçant des "mécanismes politiques totalitaires" au sein de la section locale du parti.

"C'est avec de profonds regrets que nous sommes contraintes de vous annoncer que nous ne sommes plus en mesure de poursuivre, au sein du MR de Forest, notre candidature en vue des élections communales de ce 14 octobre", ont indiqué ces trois ex-candidates, Sophie Michez - qui figurait à la deuxième place, l'avocate Rosetta Albelice (14ème) et l'entrepreneure Lin Shen Vandervaeren (16ème), dans un communiqué conjoint. "En effet, nous devons faire le constat que le MR de Forest ne peut être qualifié de force de progrès, porteur des valeurs humanistes. Ce n'est que l'émanessence d'un lointain passé", ajoutent-elles.

"Nous avons eu, à de très nombreuses reprises, l'impression de nous trouver confrontées à des relents de l'ancien régime", poursuit le texte.

Selon les trois femmes, "les moteurs de l'action de cette section ou plutôt de ses agissements ne sont pas les valeurs humanistes, ce sont des velléités de promotion et de placement d'un seul candidat, au préjudice de toute démocratie participative".

La liste MR à Forest, emmenée par Cédric De Permentier, le fils de la députée Corinne De Permentier, a réagi aux déclarations de madame Michez: "Le MR de Forest s’est trouvé contraint d’exclure Madame Michez de sa liste suite à des incidents récurrents avec différents candidats et une dispute devant témoins sur la voie publique le 28 août après l’assemblée générale. Contrairement à ce qu’elle affirme, elle ne quitte pas le MR, elle est exclue de la liste.

Pour le MR de Forest, la cohésion et l’esprit d’équipe doivent primer sur les ambitions personnelles d’une candidate.

Au MR, aucun débat n’est censuré. Les allégations de Madame Michez relatives à ses démarches à l’égard de la communauté musulmane sont fallacieuses. Ces démarches ne sont pas le motif de son exclusion. Le MR réaffirme que la religion relève exclusivement de la sphère privée et refuse de jouer la carte du clientélisme communautaire.

En ce qui concerne Mesdames Shen et Albelice, il s’agit de deux proches de Mme Michez. Madame Shen nous avait confirmé sa candidature ce vendredi. Leur remplacement sera effectif dès demain lors de notre assemblée générale.

Ce jeudi 30 aout, nous avons reçu Madame Michez et avons indiqué la fin de notre collaboration. Nous avons proposé une communication commune ainsi que le remboursement de ses frais de campagne. Elle a refusé le dialogue et a préféré devancer l’AG du 5 septembre. Elle savait qu’elle ne figurerait plus sur la liste et a communiqué une version erronée des faits."

Vos commentaires