En ce moment
 
 

Le MR encourage-t-il les autres partis à s'ouvrir à la N-VA? "Il faut sortir des exclusives", dit Jean-Paul Wahl (vidéo)

Interrogé sur la formation du gouvernement fédéral, le chef de groupe MR au parlement wallon, Jean-Paul Wahl, a déclaré qu'il fallait "sortir des exclusives", en référence au refus catégorique affiché notamment par Laurette Onkelinx ce week-end d'éventuellement collaborer avec la N-VA de Bart De Wever.

A quoi ressemblera notre gouvernement fédéral? Alors que les informateurs royaux Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a) sont toujours au travail (ils referont un rapport au roi le 9 septembre, ndlr), plusieurs personnalités se sont exprimées ce week-end sur ces négociations, en mettant en avant leurs préférences. Par la voix de Laurette Onkelinx, le PS avançait un refus strict de collaborer avec la N-VA, alors que le nationaliste Theo Francken avait dernièrement laissé la porte ouverte au parti socialiste.

Questionné à ce sujet dans l'Invité sur Bel RTL, Jean-Paul Wahl, chef de groupe MR au parlement wallon, a estimé qu'il fallait "sortir des exclusives", laissant entendre que son parti, le MR, restait ouvert aux négociations avec la N-VA notamment et encourageant ses homologues francophones à faire de même.

Chantal Monet: Il y a des discussions au fédéral, là, ça coince. Il y a eu plusieurs sorties ce week-end. Laurette Onkelinx pour le PS, qui dit "Impossible, on ne négocie pas avec la N-VA". Theo Francken, dit, lui, "En mettant Di Rupo et De Wever ensemble, deux hommes intelligents, on peut en sortir quelque chose". Qu'en pense-t-on au MR?

Jean-Paul Wahl: Les Belges ont voté. Le résultat peut plaire ou ne pas plaire aux uns et aux autres, il n'en reste pas moins que ce résultat, il est là. Il y a des forces qui sont démocratiquement élues avec une certaine représentation, même si elles ont perdu en pourcentage parfois. Il faut sortir des exclusives, sinon ça n’ira jamais. Il faut arrêter de dire qu’on ne peut même pas s’asseoir avec quelqu’un d’autre.

Nous avons toujours exclu au MR toute possibilité de négociations ou d'accords avec l’extrême gauche et l’extrême droite, avec le Vlaams Belang et le PTB, c’est hors de question en ce qui nous concerne, c’est une question de démocratie. Mais par contre, si l’on veut un gouvernement fédéral, et c'est essentiel aussi, on ne peut plus se permettre une crise de 500 et des jours, c’est impensable. Il faut que nous puissions trouver les solutions, il faut des gens responsables. Lorsque j’entends les exclusives des uns et des autres, on n'en sortira jamais. À un moment donné, Ecolo fait une exclusive avec la N-VA, puis Groen ne la fait plus: il faut sortir de tout ça.

Vos commentaires