En ce moment
 

Le plan urbain de mobilité approuvé par le conseil communal de Liège

(Belga) Les critiques ont fusé lors du débat consacré au plan urbain de mobilité (PUM) qui s'est déroulé lundi soir au conseil communal de Liège. La majorité PS/"MR pour Liège" l'a approuvé tout comme le cdH tandis que le reste de l'opposition s'est abstenu ou s'y est opposé.

Le PUM, qui a généré des centaines de réactions dans le cadre de l'enquête publique, définit les actions qui pourraient être mises en œuvre d'ici 2030 en vue d'améliorer la mobilité dans l'agglomération liégeoise. On y fait notamment état du développement d'infrastructures cyclistes, du renforcement du réseau des transports publics ou encore de la création de la liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux-Beaufays (CHB) qui est fortement décriée parmi la population concernée par cet éventuel contournement est de Liège. "Même si le PUM l'envisage, il ne s'agit pas ici de lancer la liaison CHB. Le PUM ne lui donne pas un blanc-seing. Ne pas le voter, c'est mettre en danger une vision ambitieuse envers les modes doux", a souligné Gilles Foret, échevin de la Mobilité à Liège. La majorité PS/"MR pour Liège" a voté en faveur du PUM, tout comme le cdH après avoir obtenu du collège communal qu'il indique dans la délibération l'intention de n'envisager la mise en oeuvre de la liaison CHB que "si et seulement si d'autres mesures n'ont pas donné satisfaction", a précisé la cheffe de groupe Carine Clotuche. Tant du côté de Vert Ardent, du PTB et Véga, on a reproché au PUM l'absence de phasage par rapport aux projets envisagés et de planification budgétaire. "Les mesures sont décevantes face à l'urgence climatique. Nous sommes opposés à un projet pharaonique d'un autre siècle", a précisé Caroline Saal, cheffe de groupe Vert Ardent, faisant référence à la liaison CHB. Quant au conseiller Défi, il s'est abstenu, ne rejetant ni CHB ni l'alternative ayant été évoquée par le bourgmestre de Liège lui-même et consistant à créer un tunnel sous Cointe bis du côté de Robermont. Le PUM a donc été approuvé par le conseil communal de Liège. Dans la délibération, il sera demandé à la Wallonie de s'engager à prioriser les actions en faveur des modes alternatifs à la voiture. (Belga)

Vos commentaires