En ce moment
 
 

Le prix de l'alcool et des sodas va augmenter: de nombreux emplois pourraient disparaître en Belgique

  • Taxes sur les sodas et alcools: les professionnels de la santé sont sceptiques

  • Inutile, la taxe soda? "L

 

La hausse des accises sur l'alcool et les sodas décidée par le gouvernement Michel fait bondir le secteur des commerces. Si ces taxes ont pour but d'améliorer la santé des Belges, les commerçants craignent que les achats se fassent davantage à l'étranger à l'avenir, ce qui pourrait causer des pertes d'emploi. Du côté des professionnels de la santé, on est sceptique par rapport à l'efficacité de la mesure.

Les professionnels de la santé pas vraiment convaincus par la mesure décidée la semaine dernière par le gouvernement. Taxer les sodas et augmenter les accises sur l'alcool n'aura aucun effet sur notre santé. La preuve en a été faite au Danemark qui avait tenté le coup, avant de se rétracter. Face à la hausse de prix, les consommateurs pourraient se tourner vers d'autres boissons sucrées, moins coûteuses par exemple. Les spécialistes regrettent que la mesure taxatoire ne fasse pas partie d'un plan plus global.


"Aujourd’hui, on a déjà une énorme déperdition"

Même déception pour le secteur des boissons. Ils estiment que seules les entreprises vont maigrir. 2,6 milliards de pertes par an pour la Belgique. C’est le calcul réalisé par la fédération du commerce et des services (Comeos) avant même ces augmentations d’accises. Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos, au micro de Bel RTL: "Nous craignos de voir augmenter encore plus les courses transfrontalières. Aujourd’hui, on a déjà une énorme déperdition. Avec les mesures qui vont être prises par le gouvernement, on risque d’augmenter encore le transfert vers les pays voisins, essentiellement vers la France et les Pays-Bas."


Gare à l'impact sur l'emploi

Des pertes d’emploi supplémentaires. C’est bien cela que craignent tous les secteurs de la boisson confondus. D’autant plus que les sodas sont également concernés par cette nouvelle taxe santé. Même si encore aucun chiffre n’a été dévoilé par le gouvernement, c’est l’inquiétude. David Marquenie, secrétaire général de la Fédération royale de l’industrie des eaux et des boissons rafraichissantes, était au micro de Bel RTL: "Si encore plus de consommateurs vont faire des achats à l’étranger, cela pourrait avoir un effet sur la compétitivité des entreprises en Belgique. Qui dit baisse de la compétitivité, dit impact sur l’emploi."

Vos commentaires