Le PS exclut l'échevin de Ans Henri Huygen pour des propos homophobes

Le PS exclut l'échevin de Ans Henri Huygen pour des propos homophobes

Quatre jours après avoir démissionné de sa fonction d'échevin, sous la pression et afin d'assurer sa défense, Henri Huygen a été exclu du parti socialiste liégeois par la commission de vigilance devant laquelle il avait été convoqué, jeudi soir. Il était reproché à l'ancien mandataire socialiste ansois des propos homophobes à l'encontre du premier échevin réformateur Thomas Cialone. Des propos que l'intéressé nie avoir tenu, malgré divers témoignages contradictoires.

La commission de vigilance du PS, qui se réunissait jeudi soir, a entendu Henri Huygen ainsi que certains témoins de "moralité". D'autres personnes, présentes au moment litigieux, ont également témoigné devant la commission, laquelle n'a pas été convaincue par la défense de l'ancien échevin de l'Environnement et de l'Egalité des chances. Au terme de cette procédure, l'échevin ansois a finalement été exclu du parti.

L'affaire avait fait grand bruit le week-end dernier à la suite du témoignage de Thomas Cialone, le 1er échevin ansois qui avait rapporté des propos homophobes tenus le 17 août à son encontre par l'échevin Henri Huygen, lors d'une fête locale. Une première fois en son absence, une seconde fois de façon tout aussi ferme en présence de l'intéressé. Si, dans un premier temps, le PS ansois avait fait preuve de clémence vis-à-vis d'Henri Huygen en lui demandant des excuses publiques, l'échevin avait finalement de son plein gré annoncé sa démission de son poste d'échevin ainsi que son retrait de la liste pour les prochaines élections communales. L'ex-échevin Henri Huygen a finalement été écarté du parti car ses propos sont incompatibles avec les valeurs du parti et contraires à la charte du mandataire, a fait savoir le PS.

Vos commentaires