En ce moment
 

Le Segec sceptique quant à la mise en oeuvre du Pacte d'excellence

(Belga) Le directeur général du Secrétariat général de l'enseignement catholique (Segec), Etienne Michel, craint "un enlisement de la stratégie de réforme qui résulterait de l'impossibilité de réunir les conditions sine qua non de mise en œuvre du Pacte". Dans un entretien publié par Le Soir mercredi, il appelle la ministre à prendre le problème à bras-le-corps, et en profite pour décocher quelques flèches vers les syndicats.

Le Segec est le réseau qui scolarise un enfant francophone sur deux. Son patron déplore que le décret sur la charge des enseignants se fasse toujours attendre. Le projet a été retardé à l'automne pour permettre aux syndicats de consulter leur base. "Des syndicats qui en ont profité pour lancer une pétition contre ces dispositions qu'ils avaient pourtant longuement négociées avec nous! ", tance-t-il. Et de prévenir dans une lettre ouverte adressée à la ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns: "Il dépendra de l'autorité publique de réunir les conditions de réussite du Pacte d'excellence avec le discernement et le courage nécessaires." (Belga)

Vos commentaires