En ce moment
 

Le TEC Brabant wallon propose un mois d'essai gratuit pour son Conforto 3 vers Bruxelles

(Belga) Les responsables du TEC Brabant wallon ont officialisé mardi à Wavre l'offre spéciale destinée à mieux faire connaitre la nouvelle ligne "Conforto 3" qui relie directement le parking du parc d'attractions Walibi (Wavre) à la station de métro Herrmann-Debroux à Bruxelles.

Le bus climatisé arrive à destination en une vingtaine de minutes, utilisant la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute E411 lorsque les automobilistes sont bloqués dans les embouteillages à l'heure de pointe. Le TEC propose à ses nouveaux clients de tester la ligne gratuitement durant un mois, du 1er au 30 septembre. L'objectif, appuyé par la Région wallonne via une subvention spécifique accordée au TEC Brabant wallon, est de proposer une alternative réellement intéressante à la voiture et contribuer à désengorger l'autoroute E411 à l'entrée de Bruxelles. Cette ligne Conforto 3 avait été mise sur pied en trois jours en mars 2018, lors de l'annonce de la fermeture temporaire du viaduc Herrmann-Debroux. L'expérience a été prolongée par la suite avec la mise en place d'une ligne complète, toutes les vingt minutes entre 6h00 et 9h20 le matin et entre 15h30 et 18h50 le soir au départ d'Auderghem. Le service n'a pas été interrompu durant les mois de juillet et août et le TEC Brabant wallon a enregistré plus de 9.100 validations sur la ligne depuis son lancement, avec une moyenne de 111 validations par jour durant les derniers jours du mois de juin, soit une progression significative et régulière laissant présager un succès à venir. L'utilisation des cartes Mobib par les clients montre d'ailleurs que 108 utilisateurs du Conforto 3 n'utilisaient pas le TEC auparavant. Permettre de tester la ligne gratuitement durant un mois en septembre, après passage par un espace TEC pour charger un abonnement gratuit sur une carte Mobib (5 euros), vise à augmenter la clientèle. "C'est un produit exceptionnel, avec le parking gratuit à Walibi pour les utilisateurs et une arrivée directe à Bruxelles en dépassant les voitures à l'arrêt sur l'autoroute: la ligne a un potentiel énorme", confirme Catherine Bes, directrice générale adjointe du TEC Brabant wallon. (Belga)

Vos commentaires