En ce moment
 
 

Le ton monte en commission: "Il y a un scandale Publifin en Wallonie et vous ne répondez pas aux questions!" (vidéo)

 
 

Au cours de son audition devant la commission spéciale, André Gilles, président de Publifin au coeur d'un scandale de rémunérations exorbitantes de mandataires publics en Wallonie, n'a pas révélé le montant des rémunérations des dirigeants des filiales privées, dont Nethys. "On pose des questions et on n'a pas de réponse, on ne peut pas conitinuer ainsi", s'est énervé Pierre-Yves Jeholet.

Plusieurs membres de la commission spéciale chargés de questionner André Gilles, président de Publifin, se sont énervés après plusieurs heures d'audition. L'objectif de la commission spéciale est de tenter de faire la lumière sur l'affaire Publifin qui secoue la Wallonie depuis que le scandale des rémunérations faramineuses de certains élus a été dévoilé. Cependant, malgré une audition qui a duré six heures, certains membres de la commission ont le sentiment qu'André Gilles, homme fort du PS liégeois, s'obstine à ne pas répondre aux questions, ce qui les empêche de faire leur travail d'investigation.

"Il y a un scandale en Wallonie et vous ne répondez pas aux questions, s'est notamment agacé Stéphane Hazée, chef de groupe Ecolo. Vous êtes dans le déni". D'autres membres ont interpellé le président de la commission: "Il faut redéfinir le périmètre de nos travaux car on pose des questions et on n'a pas de réponse, a dénoncé Pierre-Yves Jeholet, le chef de groupe MR. On ne peut pas continuer comme ça, c'est impossible".

L'audition d'André Gilles se poursuivra lundi.


 




 

Vos commentaires