En ce moment
 
 

Les Belges sont unanimes: les politiques doivent s'entendre, PAS QUESTION d'aller revoter

Grand baromètre

Selon Le Grand Baromètre, 7 Belges sur 10 sont persuadés que retourner aux élections ne résoudra pas la crise politique qui retarde actuellement la formation du gouvernement fédéral. Un avis unanime, dans les trois régions du pays. Mais le sondage politique réalisé par Ipsos pour RTL info et Le Soir, livre aussi d'autres opinions de la population en cette rentrée.

Retour à une Belgique unie ? Non pour les flamands, oui pour les francophones

1) Les Belges sont beaucoup plus nombreux à penser que le pouvoir d’achat, la santé, les pensions et le climat sont des thématiques plus importantes à résoudre que les questions liées à l’institutionnel (l’avenir de la Belgique n’arrive qu’en 5ème position du classement des priorités)

2) Les Flamands et les Francophones n’ont pas les mêmes envies, sur le futur de la Belgique : Les Flamands sont très partagés. 1 Flamand sur trois veut davantage d’autonomie pour les régions, 1 sur 4 veut au contraire un retour à une Belgique unitaire. Et 1 sur 5 la séparation du pays. Alors que chez les francophones, on trouve une large majorité pour le retour à la Belgique de grand-papa (61% pro-unitaristes).

Le vainqueur francophone obligatoirement au gouvernement fédéral ?

Sans surprise, les sondés flamands souhaitent que le gouvernement fédéral reflète une majorité dans le groupe linguistique néerlandophone à la chambre (un soutien d’au moins 45 députés sur 89). Par contre, les francophones sont moins attachés, à ce que les partis du gouvernement fédéral reflète leur vote (4 francophones sur 10 pour, 4 francophones sur 10 contre).

Qui au poste de Premier ministre ?

Alexander de Croo est la personnalité qui est la plus plébiscitée du pays pour devenir Premier ministre. Mais il y a de fortes différences entre les régions, sur la question "Qui ferait un bon premier ministre ?" Bart de Wever récolte le plus d’avis favorables en Flandre devant De Croo. Chez les Francophones, c’est Paul Magnette qui est plébiscité. Alexander de Croo n’arrive que 4ème en Wallonie.

Les trois-quarts des francophones accepteraient d’avoir à nouveau un premier ministre francophone. Le 3ème de suite. Ce que refuse une majorité de flamands (51%). Des positions identiques à celles enregistrées lors du Grand Baromètre de mai, juste avant les élections.

Satisfaits des gouvernements bruxellois et wallons ?

La coalition PS-MR-Ecolo en Wallonie récolte 45% d’avis favorables auprès des wallons. Contre 40% de déçus. C’est le seul gouvernement régional du pays qui convainc plus qu’il ne déçoit. Les Bruxellois sont partagés, sur la coalition PS-Ecolo-Défi. Et les Flamands sont carrément plus nombreux à rejeter la majorité NVA-CD&V-Open Vld.

45% des Wallons reprochent au PTB de ne pas être monté dans le gouvernement wallon, contre 36% qui soutiennent sa position.

6 flamands sur 10 s’opposent au cordon sanitaire, qui exclut le Vlaams Belang de la formation du gouvernement.

Le sondage a été réalisé à partir de 2540 répondants (548 à Bruxelles, 992 en Wallonie et 1000 en Flandre) qui constituent échantillon représentatif parmi les belges de 18 ans et plus.
L'enquête a été menée du 2 au 10 septembre 2019. Les interviews ont eu lieu en ligne. La marge d'erreur maximale, pour un pourcentage de 50% et un taux de confiance de 95% est d’environ 3,1% en Wallonie et en Flandre, 4,2% à Bruxelles.

 

Vos commentaires