Les déclarations fiscales sur papier vouées à disparaître

Les déclarations fiscales sur papier vouées à disparaître
Consommation

(Belga) L'administration fiscale, souhaite procéder à une réforme numérique à l'horizon 2025 et faire disparaître à terme les déclarations sur papier, rapportent L'Echo et De Tijd mardi.

Hans D'Hondt, le patron du SPF Finances, a confirmé lors d'un entretien accordé lundi aux quotidiens, que son organisation devait être entièrement numérisée d'ici 2025. "À l'horizon 2025, nous avons l'ambition d'être entièrement numériques. En tant que pouvoir public, nous avons le devoir de réagir suffisamment vite aux évolutions sociétales. Si l'économie se numérise et que les services publics ne suivent pas, ils deviennent rapidement un boulet au pied du pays et un obstacle à la compétitivité de l'économie." Sur les 7 millions de contribuables, 562.000 remplissent encore leur déclaration fiscale sur papier. Et la plupart des déclarations simplifiées (3 millions de contribuables) sont encore envoyées sous format papier. L'an dernier, seuls 1,36 million de Belges ont utilisé Tax-on-web de manière autonome, les autres déclarations électroniques ayant été réalisées par des comptables ou des fonctionnaires. Pour Hans D'Hondt, les déclarations papier devront à un moment donné disparaître. Cette révolution digitale permettra en outre de faire des économies. "Les déclarations électroniques ne doivent pas être scannées, ce qui réduit les coûts." Idem pour l'envoi des lettres. Si les lettres papier disparaissent, cela représentera de solides économies. L'an dernier, le fisc en a envoyées plus de 21 millions. (Belga)

Vos commentaires