En ce moment
 
 

Les directeurs d'école peuvent dorénavant changer plus facilement de réseau d'enseignement

(Belga) Le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi soir un projet de décret visant à professionnaliser davantage le métier de directeur d'école, une fonction jugée cruciale pour parvenir à un meilleur fonctionnement des écoles.

Le nouveau décret donne aux différents pouvoirs organisateurs des écoles une plus grande liberté pour choisir leurs directeurs en fonction des besoins spécifiques de chaque établissement, qu'il soit maternel, primaire ou secondaire. Cette sélection devra toutefois se faire sur base d'une procédure transparente, tout appel à candidatures devant à l'avenir être assorti d'un profil de fonction. Celui-ci devra aussi préciser les critères de sélection qui seront retenus, ainsi que leur pondération respective. Cette nouvelle procédure de recrutement permettra d'engager des directeurs non plus sur base de leur ancienneté dans l'enseignement, mais plutôt en fonction de leurs compétences. Pour accéder au poste de directeur, il faudra toutefois disposer au moins d'un titre de bachelier et de trois années d'ancienneté, sauf dérogation faute de candidat. Parallèlement, la formation des directeurs sera renforcée. Elle passera de 120 à 180 heures afin de doper leurs compétences et connaissances en matière de gestion relationnelle, de pratiques pédagogiques, de leadership ou encore gérer les nombreuses questions administratives. Un directeur choisi à l'issue d'une procédure de sélection exercera à titre de "stagiaire" durant trois ans, contre deux actuellement, période à l'issue de laquelle il pourra être nommé à titre définitif par son pouvoir organisateur. Grande nouveauté du décret: les directeurs pourront dorénavant passer d'un réseau d'enseignement (officiel, communal ou libre) à l'autre, ce qui est quasi impossible aujourd'hui. Chaque réseau dispose en effet à l'heure actuelle de ses propres conditions et règles de sélection pour les fonctions de direction. Celles-ci seront donc harmonisées à l'avenir. Le projet de décret a été approuvé mercredi soir par la majorité PS-cdH, appuyée par l'opposition Ecolo et DéFI. L'opposition MR s'est, elle, abstenue. (Belga)

Vos commentaires