En ce moment
 
 

Louer un ordinateur pour son enfant en secondaire: voici les détails pratiques du projet

  • Pourrez-vous louer un ordinateur pour votre enfant en secondaire cette année? Les détails pratiques du ministre Frédéric Daerden

  • Frederic Daerden, ministre du budget de la FWB - L’invité RTL Info de 7h50

 
 
 

L’enseignement à distance, qui était la norme pendant la période de confinement, nécessite que les élèves soient équipés d'un ordinateur et d'une connexion internet. Certains élèves vivant dans des familles plus défavorisées ne disposent pas de ce minimum requis. C’est ce qu’on appelle la fracture numérique, et c’est ce que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles souhaite rectifier. Interrogé ce matin par Fabrice Grosfilley dans la Matinale de Bel RTL, Frédéric Daerden, ministre du budget, de la fonction publique et l’égalité des chances, a détaillé un projet qui pourrait être avalisé dès cette semaine et qui repose sur le prêt (un "leasing") d'un PC aux élèves qui n'en ont pas à la maison.

Fabrice Grosfilley : On va pouvoir équiper chaque élève d’un ordinateur ?

Frédéric Daerden : Notre proposition est d’équiper tous les élèves de la 3ème à la 6ème ou 7ème secondaire. Il y aura une proposition de leasing sur 3 ou 4 ans. Avec soit un co-financement de la famille et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, soit l'intervention d'un fonds de solidarité pour les familles qui n’ont pas les moyens.

Il faut vraiment que ce soit un projet égalitaire, et sur base volontaire.

Si les familles n’y adhèrent pas, il y aura aussi un stock d’ordinateurs disponibles dans les écoles pour que les élèves puissent suivre les projets en lien avec le numérique.

Combien une famille payera-t-elle pour le leasing de l'ordinateur ?

L’idée est qu’on puisse plafonner le montant à 75€/an par ordinateur pour les familles. Le fonds de solidarité pourrait combler la somme pour les familles qui en auraient besoin.

À la fin soit on rachète l’ordinateur soit on le rend, comme pour les voitures de leasing.

Quand ce système pourrait-il être prêt ?

L’idée est qu’on puisse, début 2021, lancer le projet de manière opérationnelle. Plusieurs réunions ont d’ailleurs lieu cette semaine avec les acteurs de l’enseignement pour mettre en place ce projet.




 

Vos commentaires