En ce moment
 

Maingain interrogé sur le scandale de l'asbl GIAL: "La Ville de Bruxelles, c'est un Etat dans l'Etat"

La Ville de Bruxelles est un Etat dans l'Etat, estime le président de DéFI, Olivier Maingain, qui met en cause la propension de la capitale à contrecarrer la Région et sa gestion par le PS et le MR.

"Il n'y a qu'une commune qui fait systématiquement obstacle à la politique régionale, c'est la Ville de Bruxelles. Vous ne voyez pas les 18 autres communes concernées par des scandales comme on en découvre à la Ville ou qui cherchent systématiquement à contrer les politiques régionales. C'est un Etat dans l'Etat. Soyons de bon compte: la capitale a toujours eu un rôle historique puissant, et on sait que, dans tous les pays, les capitales s'affirment parfois au détriment des autres niveaux de pouvoir mais, ici, il y a une volonté systématique de contrecarrer", a souligné M. Maingain ce mercredi matin sur les ondes de Bel-RTL.


"Je souhaite ardemment que la majorité PS-MR soit renversée à la Ville de Bruxelles"

Le président des amarantes, dans l'opposition à la Ville de Bruxelles, pointe du doigt les tensions internes au PS bruxellois. "Ca a été visiblement un débat interne au PS. Soyons clairs: il y a des rivalités entre tendances au sein du PS, et c'était peut-être plus accentué hier qu'aujourd'hui mais c'est une réalité", a-t-il affirmé.

Certaines missions assumées par la Ville de Bruxelles pourraient être reprises par la Région bruxelloise, estime-t-il, par exemple la centrale d'achats informatiques qui dépend aujourd'hui de l'asbl GIAL, au coeur d'une polémique depuis les révélations sur la rémunération de l'un de ses dirigeants, et à laquelle recourent d'autres communes bruxelloises.

Plus globalement, Olivier Maingain dénonce la gestion de la Ville par le PS et le MR, en coalition depuis 2012. "Je souhaite ardemment que la majorité PS-MR soit renversée à la Ville de Bruxelles. Elle a terni le prestige de la Ville", a-t-il accusé, en visant, outre l'affaire du GIAL, l'échec du Stade national.

Vos commentaires