En ce moment
 

Manque de places dans les écoles flamandes à Bruxelles

Manque de places dans les écoles flamandes à Bruxelles

(Belga) Le nombre d'enfants inscrits dans l'enseignement primaire néerlandophone à Bruxelles mais qui n'ont pas encore obtenu de place continue d'augmenter. La situation est la même dans le secondaire, où un quart des élèves ayant demandé à s'inscrire ne se sont toujours pas vu attribuer une place, ressort-il de chiffres communiqués par Lokaal Overleg Platform Brussel Basisonderwijs (LOP) à Bruzz et à la VRT.

Les parents qui ont demandé en janvier à inscrire leur enfant dans un établissement de l'enseignement primaire néerlandophone à Bruxelles ont reçu mercredi une réponse quant à savoir s'ils auraient une place l'an prochain dans une des écoles de leur choix. Selon la LOP, le nombre de demandes d'inscription a augmenté de 2% tandis que le nombre de places a été relevé de 3% l'année dernière. Mais cela ne suffit pas à résorber un manque de places historique. Pour l'instant, si 2.968 enfants ont une place assurée pour la rentrée prochaine, ce n'est pas le cas pour 3.446 autres. L'an dernier, 3.300 places avaient été distribuées pour un total de 6.300 demandes. Dans le secondaire, quelque 2.093 jeunes se sont inscrits dans l'une des 27 écoles secondaires néerlandophones que compte la capitale pour l'année 2019-2020, un record. Mais 518 d'entre eux n'ont toujours pas de place. "Une des raisons pour lesquelles un enfant ne trouve pas de place alors qu'il a émis plusieurs choix d'écoles est que les écoles choisies sont des établissements très populaires où il y a plus de demandes d'inscription que de places disponibles", souligne la plateforme. Il s'agit de chiffres provisoires, selon la ministre flamande de l'Enseignement, Hilde Crevits (CD&V). "Cela doit encore bouger dans les prochaines semaines. Il faut toujours attendre les chiffres définitifs. La plupart des élèves trouvent généralement une place." Les parents qui n'ont pas encore trouvé de place ont jusqu'à début avril pour inscrire leur enfant dans une école où des places sont encore disponibles. (Belga)

Vos commentaires