En ce moment
 
 

Marghem pour une période de latence en cas de transfert d'un conseiller

Marghem pour une période de latence en cas de transfert d'un conseiller

(Belga) La ministre sortante de l'Énergie Marie Christine Marghem est partisane de la mise en place d'un cadre légal organisant une période de latence lors du transfert de certains conseillers dans les cabinets politiques et le monde des entreprises, a-t-elle indiqué lundi en commission de la Chambre, interrogée sur l'arrivée chez Engie Electrabel d'un collaborateur impliqué dans la mise au point du cadre légal régissant le mécanisme de rémunération de capacité (MRC).

La ministre a demandé une étude juridique sur ce cas bien que, selon elle, le collaborateur en question n'a pas eu accès à des informations sensibles concernant d'autres acteurs du marché. Globalement, elle s'est dit partisane d'un encadrement plus strict, ne fut-ce que pour prévenir d'éventuels problèmes de perception. Un tel cadre doit pouvoir régir les départs vers le monde des entreprises mais également les transferts de collaborateurs en général. Une période de latence devrait pouvoir être observée dans tous les secteurs, estime-t-elle. La députée Tinne Van der Straeten (Groen) a rappelé lundi que les écologistes avaient déposé lors de la législature précédente une proposition de loi visant à instaurer une période de latence de 18 mois. La proposition de loi valait pour le transfert de chefs de cabinet et chefs de cabinet adjoints. Elle pourrait être étendue, a indiqué lundi Mme Van der Straeten. (Belga)

Vos commentaires