En ce moment
 
 

Méga prison de Haren : l'expulsion des opposants au projet de méga-prison fâche Ecolo, les FDF et le PTB

 

(Belga) Ecolo, les FDF et le PTB ont vivement déploré lundi la mise en oeuvre, le même jour par la police, de l'ordre d'expulsion de la "zone à défendre" (ZAD) du Keelbeek, à Haren, occupée par des opposants au projet de méga-prison.

Pour le député bruxellois écologiste Arnaud Pinxteren et la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi, "par cette action brutale" l'état fédéral a fait le choix de la force plutôt que celui du dialogue, alors même que des recours étaient plaidés contre le projet au tribunal. Pour Ecolo, aucune action ne doit être entreprise avant que l'ensemble des permis et autres autorisations n'aient été délivrés, ce qui n'est toujours pas le cas. Les autorités fédérales, régionales et locales doivent impérativement renouer le dialogue et mener une réflexion globale, écologique, urbanistique et pénitentiaire afin de revoir en profondeur ce projet et d'approfondir ses alternatives. Evoquant, comme Michaël Verbauwheden (PTB) une "évacuation sournoise", alors que se tenait ce matin l'audience concernant l'opposition du Comité du Keelbeek contre l'ordonnance unilatérale d'évacuation du terrain, le député et conseiller communal de la Ville Fabian Maingain à quant à lui dénoncé "un acte unilatéral, fait au mépris des citoyens et de la justice dans la mesure où le jugement du tribunal de première instance de Bruxelles n'est attendu que le semaine prochaine. Pour rappel, la décision de construire une nouvelle méga-prison de 1.190 places pour un montant exorbitant et non-définitif de 330 millions d'euros, et un montant estimé de 3 milliards d'euros de frais d'exploitation et de maintenance (à raison de 210 euros par jour et par détenu pendant 25 ans) a en outre été prise sans aucune évaluation globale du parc carcéral actuel, et ce dans un contexte d'austérité budgétaire". (Belga)

 

Vos commentaires