Menace terroriste: les services de sécurité belges auraient évité de nombreux passages à l'acte

Menace terroriste: les services de sécurité belges auraient évité de nombreux passages à l'acte

Les services de sécurité belges ont évité de nombreux passages à l'acte terroriste, affirme samedi le Premier ministre Charles Michel dans un entretien à La Dernière Heure. La menace contre le pays demeure, met-il en garde, même si son niveau est redescendu à 2 après avoir été à 3 durant de longs mois.

La menace est différente de l'époque des attentats où on faisait face à des organisations structurées, explique le chef du gouvernement. "Aujourd'hui, nous sommes confrontés à des individus isolés qui se radicalisent seuls dans leur coin", poursuit-il, assurant que les services de sécurité restent en alerte constamment.

"Les magistrats ont traité des dizaines d'affaires terroristes et ont condamné des dizaines de personnes, relève encore Charles Michel. "Derrière chaque condamnation, des actes potentiellement graves ont été évités. Il est certain que nos services de sécurité ont évité de nombreux passages à l'acte."

Vos commentaires