En ce moment
 
 

Michel Daerden: il aurait caché au public son dernier infarctus

 
 

Michel Daerden, âgé de 62 ans, est décédé dimanche après-midi à l'hôpital de Fréjus, a annoncé son fils Frédéric. Il était hospitalisé et placé en coma artificiel depuis le 25 juillet suite à un double malaise cardiaque. On apprend aujourd'hui qu'il aurait caché un récent infarctus au public, diminuant sa consommation d'alcool tout en n'arrêtant pas totalement.

"Papa nous a quittés. C'est inimaginable", a déclaré Frédéric Daerden en annonçant le décès de son père, dimanche en fin d'après-midi à Fréjus. Michel Daerden était plongé dans un coma artificiel depuis le 25 juillet suite à un double malaise cardiaque dont il avait été victime dans un restaurant alors qu'il passait des vacances dans le sud de la France. A plusieurs reprises, les médecins avaient tenté de le sortir du coma, sans succès. Michel Daerden, père de trois enfants, est décédé dimanche après-midi.

Au lendemain de la nouvelle, une question se pose: Michel Daerden était-il conscient des risques qu'il prenait? En effet, selon nos confrères de Sud Presse qui citent une "source sûre", Michel Daerden avait subi un gros infarctus à Liège il y a un mois et demi à peine. Il aurait imposé le silence à tous ses proches par rapport à cette nouvelle alerte concernant sa santé. Selon le quotidien, Michel Daerden avait bien diminué sa consommation de vin rouge depuis lors, sans arrêter totalement. Idem pour la cigarette. 

"Une belle vue sur la mer"

Michel Daerden avait rejoint le sud de la France le dimanche 22 juillet. Il avait loué une maison à Agay car il voulait avoir "une belle vue sur la mer". L'homme politique connaissait la région. Il a possédé pendant de nombreuses années une villa à Saint-Raphaël, voisine de celle du Serésien Guy Mathot. Il avait cependant vendu la maison il y a 4 ans et privilégiait la location.

Il a passé sa dernière soirée en Belgique le samedi 21 juillet aux Francofolies de Spa. Avec une demi-douzaine d'amis, il avait mangé à l'hôtel Radisson avant d'aller écouter le concert de Laurent Voulzy. Très détendu, il s'était montré réjoui à l'idée de passer ses vacances dans le Sud, entouré de ses enfants. Ceux-ci devaient en effet le rejoindre à tour de rôle jusqu'au 11 août.

Seul au restaurant

Michel Daerden a pris le chemin de la Côte d'Azur le dimanche, avec son fidèle chauffeur Jean-Paul. Il a été rejoint sur place par sa fille Elena et une de ses amies. Le 25 juillet, l'ancien ministre, qui mangeait seul dans un restaurant, comme il en avait l'habitude et comme il aimait le faire, s'est écroulé, victime d'un malaise cardiaque, rapidement suivi d'un second. Il a été transporté à l'hôpital de Fréjus où les médecins l'ont plongé dans un coma artificiel. Il n'en est jamais sorti.

"Comme quand il dort"

Son frère, Jean-Louis, son ex-compagne et maman d'Elena, Sandra, se sont précipités à son chevet, suivis rapidement par ses deux aînés, Aurore et Frédéric. A plusieurs reprises, les médecins ont tenté de le faire sortir du coma. Mais le patient s'est montré agité et les médecins ont préféré retarder les tentatives. D'emblée, le corps médical s'est montré "réservé" sur l'état de santé de l'ancien ministre. "Il est comme quand il dort. Je ne le vois pas comme quelqu'un d'agonisant", avait expliqué Frédéric peu après son arrivée à son chevet.

Infection pulmonaire

L'état du patient est resté stable durant quelques jours mais mardi, il s'est dégradé à la suite d'une infection pulmonaire qui a provoqué de fortes fièvres contre lesquelles aucun antibiotique n'était efficace. Samedi, Michel Daerden était toujours fiévreux. Lors d'une réunion avec la famille, les médecins ont annoncé qu'ils ne tenteraient aucune tentative de réveil avant que son état ne soit favorable. Or, son coeur peinait pour retrouver ses forces et ses organes vitaux semblaient moins forts. Les médecins ont pratiqué une trachéotomie, acte souvent réalisé pour aider les patients dans de longs comas à mieux respirer. "La situation nécessite la prudence. Nous attendons une évolution que nous espérons positive dans les prochains jours", avait expliqué son fils. Dimanche, l'état du malade s'est dégradé. L'ancien ministre s'est éteint dans l'après-midi.

Il était papa de trois enfants, et grand-papa de deux adolescentes. Son papa, Michel, âgé de 86 ans, est veuf et vit toujours à Ans.

Une vie bien remplie

Michel Daerden était une figure emblématique du monde politique belge. Il était devenu boourgmestre de la commune d'Ans en 1993 et avait participé au gouvernement fédéral dès 1994. Il a égélament été ministre des Pensions. Lire sa Bio complète.

Un homme fantasque

Cet homme politqiue et réviseur d'entreprises, dont la personnalité parfois fantasque a marqué le grand public, a connu une longue carrière ministérielle avant d'être écarté du devant de la scène après les élections législatives de 2010 et son éviction de la commune d'Ans en mars 2011. Voici ses meilleurs moments télé en vidéo.

Le monde politique lui rend hommage

Dès l'annonce de son décès, de nombreuses personnalités du monde politique lui ont rendu hommage. Voici les réactions de ses collègues.


 

Vos commentaires