Mission économique princière en Argentine et en Uruguay - Pour les 40 ans du titre mondial argentin, Didier Reynders visite le stade de River Plate

AFFETR

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a visité lundi les installations du club de football de River Plate, l'une des principales formations de Buenos Aires avec les Boca Juniors. Il n'a pas choisi cette date par hasard. Cela faisait exactement 40 ans jour pour jour que l'Argentine y avait décroché la Coupe du monde lors d'une finale face aux Pays-Bas. La soirée s'est ensuite poursuivie par une réception et un concert du groupe belge Soledad, auxquels a assisté l'ensemble de la délégation.

Lors d'une de ses précédentes visites en Argentine, le ministre avait déjà arpenté les allées du stade des Boca Juniors, autre club mythique de la capitale. Il a profité de la mission économique en cours en Argentine et en Uruguay pour parfaire sa culture footballistique. Didier Reynders y a rencontré plusieurs responsables de River Plate, avec qui il a visité le musée du club, avant de fouler la pelouse de l'enceinte, qui peut accueillir plus de 61.000 spectateurs, en faisant la plus grande du pays. Il leur a ensuite remis un maillot dédicacé par les joueurs du Standard de Liège, dont il est un fervent supporter. En échange, les dirigeants du club de Buenos Aires lui ont offert une vareuse floquée à son nom. Le ministre wallon de l'Emploi et de l'Economie Pierre-Yves Jeholet a également reçu un présent similaire. "Le football est une véritable religion ici", a confié le ministre des Affaires étrangères, qui entend bien pouvoir vivre de l'intérieur ce mardi le match décisif entre l'Argentine et le Nigeria. "Une élimination au premier tour serait d'ailleurs une catastrophe", prédit-il. "Et ce tant pour l'économie nationale car les gens seront très marqués, que pour le pouvoir politique, même si l'un n'a rien à voir avec l'autre." La soirée s'est ensuite poursuivie avec une réception, une exposition consacrée aux Schtroumpfs (appelés 'pitufos' en espagnol) et un concert du groupe belge Soledad. Celui-ci est composé de trois musiciens qui ont principalement étudié au Conservatoire de Bruxelles et qui jouent une musique inspirée du tango, une danse qui symbolise justement l'Argentine. L'ensemble de la délégation belge présente à Buenos Aires s'est joint, pour l'occasion, à la princesse Astrid et aux différents ministres et secrétaires d'Etat. (Belga)

Vos commentaires