En ce moment
 

Mobilisation pour la sécurité routière à Schaerbeek au lendemain d'un accident mortel

(Belga) Près d'une centaine de personnes se sont rassemblées samedi à 18h00 sur la place Liedts à Schaerbeek pour manifester leur tristesse et leur colère devant le nouvel accident mortel impliquant un piéton et un camion qui est survenu vendredi matin.

Cette action a été organisée à l'initiative du collectif 1030/0. Les participants avaient apporté des bougies et des roses blanches. Les membres du collectif portaient des gilets de couleur fluo. Le collectif avance que cette place est connue comme l'un des carrefours les plus dangereux de tout Bruxelles. En novembre 2017, la journaliste Stéphanie Verbraekel a été tuée lors d'un accident chaussée de Haecht. Dans les mois suivants, trois autres personnes ont étés grièvement blessées lors de deux accidents avec délits de fuite. En réaction, plus de 3.000 Schaerbeekois ont signé la pétition de 1030/0 pour plus de sécurité routière. Le rassemblement a en premier lieu été organisé en soutien à la famille de la victime. Il portait aussi des revendications en matière de sécurité routière. Le collectif appelle à un changement de mentalité des automobilistes mais aussi de l'ensemble des usagers de la route en faveur de plus de respect envers les autres, demande à la commune de rendre effectif son plan de mobilité qui inclut le déploiement de nombreuses zones 30 km/h, de mettre en place des infrastructures comme des dos-d'âne et d'augmenter les effectifs policiers en charge de faire respecter les règles de circulation. Par rapport à l'accident de vendredi, la porte-parole Elise Blondel interpelle sur la présence des camions dans la ville. "Le camionneur n'a pas fait de délit de fuite, mais le fait de laisser les camions traverser la ville est problématique. Ils sont plus lents à s'arrêter, mais aussi plus hauts, ce qui fait qu'ils voient moins bien les piétons. C'est ce qui s'est passé dans cet accident. Le camionneur n'a pas vu le piéton." (Belga)

Vos commentaires