En ce moment
 
 

Négociations pour un gouvernement fédéral: quels sont les scénarios possibles?

Négociations pour un gouvernement fédéral: quels sont les scénarios possibles?
(c) Belga

Le dialogue semble impossible entre PS et la N-VA. Le Roi poursuit ses consultations ce matin avec le MR, l'open Vld et les socialistes flamands.

Si le PS maintient sa ligne. Il n'y a plus aucune autre majorité possible avec la N-VA.
Reste donc uniquement la possibilité de former un gouvernement arc-en-ciel. Les libéraux francophones et néerlandophones, les deux socialistes, les deux écologistes. Et d'y rajouter le CD&V, pour avoir un soutien suffisant à la Chambre.

Le problème est justement de convaincre les centristes flamands et l'Open Vld, de monter dans un gouvernement fédéral sans la N-VA. Parce que c'est un fameux risque politique, pour eux. D'abord, ces deux partis sont alliés à la N-VA dans le gouvernement régional flamand. Mettre les nationalistes dehors au fédéral, c'est un risque de conflit au niveau régional.

Ensuite, ce gouvernement fédéral sans la N-VA ne représenterait pas la majorité des voix exprimées en Flandre, le 26 mai. Les deux plus grands partis flamands resteraient dans l'opposition, N-VA et Vlaams Belang.
Jusqu'ici, le CD&V et l'Open VLD avaient balayé ce scénario. Il n'avait pas été envisagé par le Roi. Le souverain va-t-il tester, cette formule à présent?

Ce soir, tous les partis encore en lice pour former une coalition, sauf le CD&V, curieusement, seront passés chez le Roi en 24h. Dans la foulée, il y aura un ou des nouveaux chargés de missions.

Enfin, dernière piste évoquée, surtout par les journalistes, il faut bien le dire. La possibilité de reconvoquer des élections. Même si, pour cette solution là aussi, il faut trouver une majorité de député. Et la plupart des partis ne veulent pas évoquer cette solution actuellement.

Vos commentaires