En ce moment
 
 

Nouveau gouvernement: Charles Michel entame ce mardi des consultations

Nouveau gouvernement: Charles Michel entame ce mardi des consultations
 
 

Le cabinet du Premier ministre Charles Michel déterminera lundi après-midi l'agenda et prendra des contacts en vue des consultations que le chef du gouvernement mènera mardi avec les différents groupes démocratiques du parlement, a indiqué lundi un porte-parole du Premier ministre, actuellement à Marrakech. M. Michel a annoncé dimanche ces consultations alors que son gouvernement minoritaire entend coopérer avec le parlement. Cependant, la N-VA, le sp.a et les écologistes ont clairement posé la question de la confiance au gouvernement Michel II dans l'attente des explications que le Premier ministre doit fournir au parlement.

"Le Premier ministre doit prendre ses responsabilités"

Sans annoncer lui-même d'initiative, le PS votera contre une éventuelle motion de confiance du Premier ministre et soutiendra une éventuelle motion de méfiance déposée par un parti démocratique. Seul le PP a annoncé à ce jour le dépôt d'une motion de méfiance. Le groupe PS fait de la demande d'éclaircissement au Premier ministre, en séance plénière, un préalable à toute consultation avec les groupes politiques. "Le Premier ministre doit prendre ses responsabilités, en séance plénière de la Chambre, pas lors d'une nouvelle conférence de presse à la télévision. Il doit expliquer quel est le périmètre de son action, préciser quels sont encore ses éventuels liens avec la N-VA qui, après avoir dirigé le gouvernement, semble continuer à diriger le parlement et le pays".

"Il faut qu'il nous explique son programme gouvernemental"

Le groupe cdH est disposé à entendre M. Michel dans son tour de consultations, mais les centristes viendront eux-même avec des propositions. Ils souhaitent s'assurer d'ici jeudi qu'il y a eu un véritable changement de cap de Michel Ier à Michel II. "Il faut qu'il nous explique son programme gouvernemental", a indiqué Catherine Fonck. Le cdH propose un pacte socio-économique et climatique. "Michel II compte-t-il mener la même politique demain, sans la N-VA ? Ou souhaite-t-il le coup de barre nécessaire ? C'est l'attente que nous avons pour ce jeudi", a asséné Benoît Lutgen. Ecolo est également disposé à entendre ce que le Premier ministre a à dire dans son tour de consultations. "Nous avons plein de demandes à lui transmettre, on jugera sur place", a réagi Georges Gilkinet. "Nous ne sommes pas dupes, nous nous sommes opposés à ce mauvais gouvernement et nous attendons des solutions de justice climatique, sociale et fiscale. Nous sommes prêts à écouter, mais le 26 mai il y aura des élections permettant l'éclosion d'un projet de transition écologique", a-t-il ajouté.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires