En ce moment
 
 

Nouvelle majorité en Fédération Wallonie-Bruxelles: le décret Inscriptions sera abrogé et remplacé

Nouvelle majorité en Fédération Wallonie-Bruxelles: le décret Inscriptions sera abrogé et remplacé
© Belga

PS, MR et Ecolo sont parvenus à un accord pour former des majorités côté francophone. Les trois partis ont tenu une conférence de presse à Namur ce lundi après-midi. C'est Elio Di Rupo qui a principalement pris la parole pour présenter le contenu des déclarations politiques générales.

Le président du Parti socialiste a d'abord présenté les mesures prévues pour la Wallonie (voir notre article ici), avant de présenter les politiques qui seront mises en place pour la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), anciennement appelée la Communauté française.


Le décret Inscriptions sera abrogé et remplacé

Parmi les mesures pour la FWB, celle qui retient principalement l'attention concerne le décret Inscriptions. "Le décret Inscrptions sera abrogé", a annoncé lundi le formateur wallon Elio Di Rupo aux côtés de Jean-Marc Nollet et Willy Borsus. "Il sera remplacé par de nouvelles dispositions décretales qui tiendront mieux compte du libre-choix, de l'adhésion au projet pédagogique et de l'objectif de mixité sociale".

L'attribution des places sur base des critères géographiques appliqués aujourd'hui est donc appelée à disparaître. Aucune échéance n'a toutefois été précisée pour l'entrée en vigueur. 


Le Pacte d'excellence maintenu

Autre sujet important en FWB, le Pacte d'excellence: PS, MR et Ecolo ont convenu de le poursuivre, même s'il sera soumis à une "simplification administrative" et à un "monitoring budgétaire", a souligné M. Di Rupo.


Tronc commun

"Dans le cadre du tronc commun, qui va indiquer une nouvelle méthode pédagogique, le niveau d'exigence du CEB sera renforcé et le CEB reste certificatif. Nous renforcerons aussi en 3ème année de secondaire les activités orientantes, de l'ordre de 4 à 5 périodes par semaine. Les élèves qui utiliseront ces périodes pourront naturellement aller dans l'enseignement de transition ou général", a précisé Elio Di Rupo.


Manque d'enseignants

Face à la pénurie de profs dans l'enseignement obligatoire, le décret Titres et Fonctions sera "révisé", et les enseignants seront fiscalement encouragés à prester des heures supplémentaires.

Toujours concernant les enseignants, Elio Di Rupo a annoncé que la formation initiale serait postposée d'un an "pour permettre un examen attentif de le réaliser".


Plus de places dans les écoles

Concernant les places supplémentaires, "nous avons prévu la création de places supplémentaires et de nouvelles écoles dans les régions qui le nécessitent", a confié Elio Di Rupo.


Coût de l'enseignement pour les parents et repas scolaires

Le nouveau dit vouloir favoriser la gratuité scolaire. "Un effort substantiel de 25 millions sera réservé pour des repas chauds des petits enfants. Il est prévu à cet égard 70.000 repas chauds à midi avec des produits bio et locaux", a précisé Elio Di Rupo.


Universités et hautes écoles

Enfin, l'enseignement supérieur sera refinancé à hauteur de cinquante millions d'euros, une demande forte de secteur confronté à une hausse de la population étudiante ces dernières années.

Neuf millions sont également prévus pour les allocations d'étude.

Elio Di Rupo a souligné le besoin d'aider les étudiants à mieux s'orienter dans son choix d'études à réaliser.


Maternelle

La nouvelle majorité a indiqué vouloir favoriser la fréquentation de l'école maternelle dès 3 ans d'âge.


Culture

"En matière de culture, on a prévu 10 millions supplémentaires par rapport au budget actuellement inscrit. Avec un élément en particulier pour les médias", a conclu Elio Di Rupo.

Vos commentaires