Pakistan: l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif, actuellement en prison, est hospitalisé

(Belga) L'ex-Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, actuellement en prison après avoir été condamné à une peine de sept ans de prison pour corruption, a été transféré à l'hôpital samedi, a-t-on appris de sources concordantes.

M. Sharif, qui était emprisonné dans le centre pénitentiaire de Kot Lakhpat, à Lahore (Est), a été emmené dans un hôpital gouvernemental pour y passer des examens médicaux. "Nawaz Sharif a été transporté à l'hôpital depuis (sa) prison", a déclaré un responsable du gouvernement provincial à Lahore. Sa fille Maryam Nawaz a confirmé l'information sur Twitter. Nawaz Sharif avait été hospitalisé en juillet après que son électrocardiogramme eut révélé des "variations". Il se trouvait depuis quelques semaines en prison après une condamnation à dix ans de prison par un tribunal anti-corruption pour possession au Royaume-Uni de biens immobiliers détenus via des holdings off-shore. Il avait été remis en liberté en septembre après qu'un autre tribunal eut suspendu la peine dans l'attente de la fin de la procédure en appel. Mais fin décembre, il était de nouveau incarcéré après une seconde condamnation à sept ans de prison pour corruption. Nawaz Sharif n'a de cesse de dénoncer une conspiration de la puissante armée pakistanaise à son encontre. Ses soutiens affirment qu'il a été condamné sans preuve. M. Sharif avait été destitué en 2017 de son poste de chef du gouvernement par la Cour suprême pakistanaise, qui l'avait plus tard banni à vie de tout mandat politique. Il n'a par conséquent pas pu se présenter aux élections législatives du 25 juillet dernier, qui ont été remportées par l'ancien champion de cricket Imran Khan. Nawaz Sharif, qui a été trois fois Premier ministre et trois fois destitué, est un personnage central de la vie politique pakistanaise. "Le lion du Pendjab", soupçonné de corruption, avait déjà été chassé du pouvoir en 1993 puis en 1999 après un putsch militaire du général Pervez Musharraf. Rentré en 2007 au Pakistan après des années d'exil passées en Arabie saoudite, il avait largement remporté les élections de 2013. Shahbaz Sharif, le frère de Nawaz Sharif et chef de l'opposition à l'Assemblée nationale, est aussi poursuivi pour corruption. (Belga)

Vos commentaires