Parlement wallon - Unanimité pour élargir les possibilités de remplacement des conseillers communaux

(Belga) Le parlement wallon a approuvé à l'unanimité, dans la nuit de mercredi à jeudi, l'élargissement des règles permettant à un conseiller communal ou de CPAS de bénéficier d'un congé et d'être remplacé, afin de mieux coller aux réalités sociétales.

Actuellement, ce remplacement n'est possible que dans deux situations: soit en cas de maladie pour une période supérieure à six mois, soit dans le cas de la naissance ou de l'adoption d'un enfant. Il existe pourtant bon nombre de situations dans lesquelles un conseiller communal ou de CPAS n'est plus en mesure d'exercer son mandat, dont la maladie d'un proche nécessitant une assistance et une présence. Autre cas: un départ à l'étranger pour cause professionnelle ou liée à un parcours académique (échange Erasmus, par exemple). "Le mandat public doit être compatible avec la vie privée pour attirer davantage de citoyens vers la chose publique", soulignent les auteurs de la proposition. Ces deux motifs justifient à leurs yeux qu'un conseiller communal prenne congé et se fasse remplacer pour une période limitée, conformément aux dispositions du Code de la démocratie locale. Enfin, la possibilité pour un conseiller communal d'être remplacé en cas de maladie grave sera étendue aux membres du collège communal, et à ceux du bureau permanent d'un CPAS. Le même raisonnement sera appliqué dans les organes provinciaux. Par ailleurs, le remplacement pour maladie sera possible à partir d'une période de trois mois, là où six étaient nécessaires auparavant. (Belga)

Vos commentaires