Patrick Dupriez, co-président d'Ecolo, demande le licenciement de Stéphane Moreau de Nethys et Publifin: voici sa solution (vidéo)

Le nouveau conseil d'administration de Nethys a été composé mercredi. Stéphane Moreau pourrait ne plus y siéger, mais resterait tout de même directeur général. Pour Patrick Dupriez, co-président d'Ecolo, Stéphane Moreau doit être écarté sans percevoir d'indemnités.

Invité de Martin Buxant sur BEL RTL, Patrick Dupriez, co-président d'Ecolo, s’est montré favorable au licenciement de Stéphane Moreau de Nethys et Publifin.

"Il y a des discours très durs à Namur au Parlement wallon ou dans les états-majors des partis mais à Liège chez Nethys, ça ne bouge pas. Stéphane Moreau est toujours en place et il semblerait qu’il va y rester alors qu’il est au cœur du système qu’il a créé lui-même, cette nébuleuse Publifin-Nethys avec les scandales qui en ont découlé. Il faut que ça cesse et qu’il arrête de tirer les ficelles", a-t-il déclaré sur BEL RTL.


Existe-t-il des moyens juridiques pour contraindre Stéphane Moreau à démissionner puisque Nethys est une entreprise privée?

"Les gens de Nethys pourraient prendre exemple sur ce qu’il vient de se passer au Samusocial. Il y avait aussi des difficultés juridiques mais Pascale Peraïta a été licenciée. A un moment donné, la décision est d’abord politique. Il faut se séparer de ceux qui ont amené au scandale. Après, il y aura peut-être des recours en justice mais il faut cesser de se dire que parce que Stéphane Moreau a mis en place un système et a négocié des contrats extrêmement favorables pour lui-même qu’on devrait rester avec lui comme manager principal de cette société."


Licencier Stéphane Moreau risque de coûter extrêmement cher à la collectivité publique (peut-être plus d’un million d’euros)…

"Je voudrais rappeler qu’il n’y a pas encore un euro d’argent indûment perçu dans les comités de secteur qui a été remboursé. On parle de 2,5 millions d’euros. Que les gens commencent par rembourser cela. Il y aurait les moyens si c’était nécessaire de virer Stéphane Moreau et je rappelle que le parlement de Wallonie a demandé que soit étudiée la légalité des conventions qui lient Stéphane Moreau à Nethys. Qu’on commence par ça mais avant tout, il faut une décision de nature politique. Il faut se séparer de Stéphane Moreau."

Vos commentaires