En ce moment
 
 

Paul Magnette a failli être Premier ministre: sa petite confidence sur les négociations fédérales

 
 

Paul Magnette, le président du Parti socialiste, était l'invité de Pascal Vrebos ce dimanche sur RTL-TVI. Notre journaliste l'a notamment interrogé sur les négociations pour former un gouvernement fédéral. Le nom de Paul Magnette a plusieurs fois été cité pour devenir Premier ministre. C'est finalement Alexander De Croo, libéral flamand, qui a décroché le poste. Le Carolo regrette-t-il?

Pascal Vrebos: Être Premier ministre, vous y avez cru à un moment ou bien vous avez toujours su que c'était improbable, impossible?

Paul Magnette: Non, non, j'y ai pensé très sérieusement. On a eu une discussion très très claire avec Egbert Lachaert, le président de l'Open VLD (ndlr: libéraux flamands) et moi. Avec les autres présidents de partis aussi. Voilà, à un moment donné, il y a eu beaucoup de candidats, quatre ou cinq, puis il y en a eu deux. C'était Alexander De Croo et moi. Et on a réfléchi ensemble à ce qui était le mieux pour le pays. C'est vrai que j'aurais pu le faire. J'ai un certain regret, je ne le cache pas…

Pascal Vrebos: Vous avez un regret?!

Paul Magnette: On a toujours un certain regret de ne pas… Je pense que ce qui fait la noblesse et la grandeur de la politique, c'est d'exercer des responsabilités. Et en particulier quand c'est difficile. C'est vrai qu'exercer des responsabilités aujourd'hui en pleine crise, c'est montrer toute l'utilité de la politique.




 

Vos commentaires