En ce moment
 
 

Platanes: Huytebroeck interpelle Grouwels

 
 

Invitée ce matin sur Bel RTL, Evelyne Huyteboreck est revenue au micro de Fabrice Grosfilley sur le dossier "négociation" mais aussi sur celui dit des "platanes".

Evelyne Huytebroeck, ministre bruxelloise Ecolo de l'Environnement et de l'Énergie, était l’invitée de Fabrice Gosfilley ce mercredi sur Bel RTL. Elle est revenue sur les négociations et sur le dossier de l’Avenue du Port dit des "platanes". Interrogée sur les négociations et sur le travail du représentant Ecolo dans celles-ci, Jean-Michel Javaux, la Ministre a déclaré: "Il travaille dans la discrétion mais informe le staff Ecolo. Les gens autour de la table veulent aboutir même s’il reste des discussions épineuses."

La progression de la N-VA, "inquiétante"

Fabrice Grosfilley a interrogé également la ministre sur la progression de la N-VA: "Cette progression m’inquiète très très fortement. La question que l’on peut se poser est la suivante: est-ce que l’avis d’un sondé est le même quand il est sondé et quand il vote ?", a-t-elle déclaré.

Platanes

Fabrice Grosfilley est également revenu sur le dossier de l’Avenue du Port qui fait actuellement débat. Les 400 platanes qui bordent l'avenue sont menacés d’être rasés. Evelyne Huytebroeck a d’abord souhaité contextualiser la situation: "Quand le projet est passé il y a 2 ans, c’était dans un contexte différent", précise-t-elle, "il était prévu à la base d’établir un centre logistique sur l’avenue du port qui aurait engendré un fort passage routier. Il aurait fallu donc abattre ces platanes. Ce projet a été abandonné sous la pression entre autres des écologistes et de nouveaux éléments sont arrivés depuis. A savoir, une étude-tram pour savoir qu’elle était le meilleur endroit pour faire passer le tram afin de desservir tout un nouveau quartier de logement sur Tour & Taxis. L’une des propositions de cette étude-tram est de passer par l’Avenue du Port."

Une défaite personnelle

La inistre de l'Environnement n'est pas tendre avec Brigitte Grouwels, ministre bruxelloise chargée des Travaux publics et des Transports, qui appuie ses travaux de l'Avenue du Port: "Madame Grouwels prend comme une défaite personnelle de revenir sur un dossier alors que les motivations principales qui ont amené cet aménagement, le centre logistique il y a deux ans, n’existent plus. Le gouvernement doit voir et étudier juridiquement les voix de recours", a-t-elle déclaré.

Bruxelles, capitale européenne

Pour conclure, la ministre a précisé qu’elle tenait à ce que Bruxelles soit élue capitale européenne de l’environnement en 2014: "Ce dossier de platanes ne doit pas gâcher tous les efforts réalisés en environnement et en espaces verts. Nous avons toutes les chances d'être choisis, et avec les platanes, ce serait encore mieux".




 

Vos commentaires