En ce moment
 

Pour Elio Di Rupo, "Mons est devenue un théâtre électoral agressif" (vidéo)

COMMUNALES 2018

Elio Di Rupo a voté dimanche au bureau électoral de l'Hôtel de Ville de Mons. Le bourgmestre sortant a répété son objectif de voir le plus d'élus possible sur la liste socialiste à Mons.

"J'espère que, dimanche soir, on pourra compter un maximum d'élus socialistes", a indiqué Elio Di Rupo après avoir fait son devoir d'électeur. "Je me suis beaucoup impliqué. Je suis le dernier de la liste PS à Mons et j'ai voulu soutenir l'ensemble des candidats."

Les "commentateurs" ont essayé "de faire mousser le volet des voix de préférences", mais "celui qui conduit la liste a naturellement pour vocation de faire un maximum de voix. Nous avons travaillé en synergie, chacun avec ses capacités. J'ai mené campagne avec le souci de faire élire un maximum de candidats PS.


"Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts"

L'élément essentiel n'est pas les voix de préférence mais le plus grand nombre possible d'élus socialistes", a-t-il insisté. Elio Di Rupo est par ailleurs revenu sur son score de plus de 14.000 voix en 2012.

"Depuis 2012, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Nous sommes devant une nouvelle élection, avec de nouvelles données, avec un comportement radicalement différent chez les citoyens par rapport à 2012."

Plus tôt dans la semaine, Elio Di Rupo a déclaré qu'il assumerait le rôle de bourgmestre s'il faisait le plus de voix sur la liste PS, puisque c'est ce que prévoient les textes légaux. 

Vos commentaires