En ce moment
 

Prise de bec, au parlement de Wallonie, sur le soutien aux étudiants kotteurs

(Belga) Le ton est vivement monté, mercredi après-midi, au Parlement de Wallonie, à l'occasion d'une question du chef du groupe socialiste Pierre-Yves Dermagne, à la ministre régionale du Logement, Valérie De Bue (MR), sur le soutien financier aux étudiants kotteurs. Qualifiant la mesure "d'annonce électoraliste", le PS s'est interrogé sur la "cohésion et la cohérence" du gouvernement wallon.

"On ne compte plus les prises de position - de l'assurance autonomie aux prêts seniors - qui témoignent des divergences au sein de l'exécutif régional", s'est emporté Pierre-Yves Dermagne. "Vous devez la vérité aux Wallons et aux Wallonnes. Qu'en est-il de ce soutien, dont les fédérations étudiantes ne veulent pas puisque pour elles, la priorité, c'est la construction de nouveaux logements? ", a souligné M. Dermagne, mouchant au passage le ministre-président wallon, Willy Borsus, à qui, selon lui, "il ne faut pas s'adresser si on veut une réponse claire et précise". "Si le chef de file de l'opposition veut me poser une question ou faire part d'un bref ressenti, il peut m'interroger. Ca lui permettra aussi de dire ce qui a été fait pendant 30 ans", lui avait auparavant asséné le libéral. "Je suis interpellée. Je suis choquée. Et à votre place, j'aurais adopté un ton un peu plus modeste", a de son côté riposté Valérie De Bue. Sur le fond, cette dernière est revenue sur les différentes pistes envisagées pour ce soutien aux étudiants kotteurs. "La piste fiscale a été écartée car elle pose des problèmes de partage de compétences avec le fédéral et la Fédération Wallonie-Bruxelles", a précisé la ministre. Reste alors la voie des allocations familiales, privilégiée. "Un groupe de travail a été mis en place afin de déterminer les contours et les modalités de ce soutien. Nous avançons avec détermination", a-t-elle conclu. (Belga)

Vos commentaires