En ce moment
 

Quatre candidats pour le poste de recteur de l'Université de Liège

(Belga) Le troisième tour de l'élection rectorale à l'Université de Liège (ULiège) se tiendra les 24 et 25 septembre prochains. Quatre candidats s'y présentent, indique l'université liégeoise lundi. Trois hommes et une femme prétendent ainsi à ce poste, auquel le recteur actuel, Albert Crohay, a renoncé.

L'élection du nouveau recteur a provoqué quelques tensions au sein de l'université. Les deux premiers tours n'avaient pas abouti en avril et mai derniers, aucun des candidats n'ayant obtenu la majorité absolue nécessaire. L'actuel recteur Albert Crohay avait accédé au deuxième tour mais avait décidé de retirer sa candidature à son issue, "pour assurer la sérénité de l'élection et susciter l'émergence de nouvelles candidatures", indiquait à l'époque un communiqué de l'université. Le troisième tour sera-t-il le bon? Quatre candidats se présentent: Eric Pirard et Pierre Wolper, tous deux professeurs ordinaires à la faculté des sciences appliquées; Vincent Seutin, professeur ordinaire à la faculté de médecine; et, seule femme en lice, Ann Lawrence Durviaux, professeur ordinaire à la faculté de droit, science politique et criminologie. M. Wolper était déjà candidat aux deux tours précédents et M. Pirard n'avait pas passé le stade du premier tour. Les deux autres prétendants à la fonction se présentent pour la première fois. Plus de 25.000 électeurs sont invités à se prononcer les 24 et 25 septembre. Les voix du personnel académique comptent pour 65% du total, celles du personnel scientifique pour 10%, celles du personnel administratif pour 10% également et celles des étudiants pour 15%. Pour être élu, le candidat doit obtenir plus de 50% des votes pondérés. Si tel n'est pas le cas, un quatrième tour sera organisé les 9 et 10 octobre entre les deux professeurs qui auront obtenu le plus de voix. À ce stade, la majorité simple sera alors suffisante pour être élu. Le mandat de recteur, fonction à laquelle peut se présenter tout professeur ordinaire à l'ULiège jouissant de ses droits civils et politiques, dure quatre ans. (Belga)

Vos commentaires