En ce moment
 
 

Que dit la nouvelle note de Paul Magnette? Des dossiers brûlants sont évoqués par l'informateur

Que dit la nouvelle note de Paul Magnette? Des dossiers brûlants sont évoqués par l'informateur
© Image Belga

Les intentions de Paul Magnette se précisent encore. Nouvelle semaine, nouvelle note et nouvelles fuites dans la presse concernant les mesures proposées par l'informateur royal. Le document date cette fois du 27 novembre et n'a été envoyé qu'aux partis qui pourraient composer une coalition dite "Arc-en-ciel". Le CD&V et la N-VA ne l'ont donc pas reçue. 

A travers ce document, on observe un point sur la régularisation de travailleurs sans papier. C'est l'une des mesures pour répondre aux besoins des entreprises et aux métiers en pénurie. 

D'après Paul Magnette, cette régularisation permettrait surtout de lutter contre la fraude sociale. La note précise que le gouvernement, en collaboration avec les offices régionaux de l'emploi, examinera la manière de régulariser le travailleur s'il n'a pas de titre de travail ou de séjour et s'il n'a pas causé de trouble à l'ordre public.

Un Pacte national pour le plein emploi

Paul Magnette propose également d'avancer sur les dossiers éthiques. Ces mesures ne plairont certainement pas au CD&V qui a déjà rejeté une coalition arc-en-ciel. Dans ce chapitre, la note évoque 2 dossiers brûlants tels que l'avortement et l'euthanasie. 

Si une institution de soins bénéficie de financements publics, elle sera obligée de répondre favorablement à telle demande si elle respecte les conditions prévues par la loi.

Le second volet concerne les petites et moyennes entreprises. C'est un peu le contrepoids pour séduire le parti libéral flamand dont les sièges seraient bien utiles pour une majorité confortable à la Chambre. 

Enfin, l'atout charme dans ce chapitre, c'est le Pacte national pour le plein emploi et le bien-être au travail. Paul Magnette propose notamment de prolonger au de-là de 2020 l'exonération de charges sociales pour les emplois dans les PME.

Ce nouveau rapport sera remis au Roi lundi prochain. Le souverain décidera à ce moment-là s'il prolonge, ou non, Paul Magnette dans sa mission.

Vos commentaires