En ce moment
 
 

Qui sort GAGNANT de la crise politique?

Charles Michel a présenté la démission de son gouvernement ce mardi soir au roi. Le Premier ministre a tenté de convaincre le Parlement de travailler de manière constructive avec son gouvernement minoritaire jusqu'aux élections de mai, mais il n'est pas parvenu à persuader les parlementaires.

Au final, qui semble sortir gagnant de cette crise politique? Pierre Verjans, politologue de l'Université de Liège était l'invité de la matinale de Bel RTL ce mercredi. Nous lui avons demandé si la N-VA sortait gagnante de cette crise.

"Apparemment oui, et il était temps pour elle. Quand on a vu les résultats des provinciales, effectivement c'était vraiment moins une. On a l'impression, quand on regarde le dernier sondage qui a été sorti hier, que la N-VA a déjà récupéré une partie des électeurs qui étaient passés au Vlaams Belang (NDLR: parti d'extrême droite flamand). On a l'impression de l'extérieur qu'elle est dans le confort, mais en fait elle est peut-être dans une situation moins confortable qu'il n'y paraît", a réagi Pierre Verjans.

Autre question: la N-VA est-elle parvenue à dicter son agenda politique en évitant d'endosser la responsabilité de la crise? "Ne pas prendre la responsabilité, ça dépend comment on voit la démission des ministres N-VA du gouvernement fédéral il y a deux semaines. La responsabilité sera peut-être sur leurs épaules", a répondu le politologue.


La N-VA change d'avis après de mauvais résultats électoraux

Pour rappel, le gouvernement de Charles Michel était minoritaire depuis le départ de la N-VA du gouvernement. Il y a plusieurs mois, le parti nationaliste flamand avait marqué son accord sur le Pacte migratoire de l'ONU et Charles Michel s'était engagé devant les Nations Unies de soutenir le texte. Mais la N-VA est finalement revenue sur sa parole suite aux mauvais résultats des élections communales et provinciales d'octobre. Il y a quelques jours, le parti de Bart De Wever a indiqué qu'il ne soutenait plus le Pacte migratoire et qu'il quitterait le gouvernement si Charles Michel soutenait le Pacte.

Vos commentaires