En ce moment
 
 

Rebondissement dans l'affaire du "trafic" de visas humanitaires belges: un bénéficaire syrien soupçonné de crimes au nom d'Assad

Rebondissement dans l'affaire du
© Belga

Les services de l'asile examinent actuellement dans le détail le cas de l'un des 1.502 Syriens qui a reçu un visa humanitaire pour venir en Belgique du temps de Theo Francken. L'homme serait impliqué dans les crimes commis par le régime du président Bashar el-Assad, selon une information de "Het Laatste Nieuws" confirmée à bonne source.

Ce ressortissant syrien n'est pas venu par la filière du conseiller communal N-VA Melikan Kucam mais par un autre intermédiaire: le religieux Dibo Habbabé.

Si une procédure classique, comportant un "contrôle suffisant", avait été suivie, il n'aurait sans doute jamais reçu de visa, indiquait-on à même source. Mais puisqu'il se trouve désormais en Belgique, il sera très difficile de le renvoyer en Syrie.

Mercredi, la ministre Maggie De Block, s'appuyant sur les conclusions d'une enquête administrative, s'est montrée très critique sur la façon dont son prédécesseur, Theo Francken, a recouru aux visas humanitaires.

Selon ce rapport, le secrétaire d'Etat N-VA a mis sur pied un canal de migration opaque, n'offrant pas les garanties d'un traitement équitable et ne répondant pas au prescrit habituel en matière de sécurité.

Vos commentaires