En ce moment
 
 

Redevenu député, Paul Furlan emploie sa propre compagne comme collaboratrice: que dit le règlement?

Redevenu député, Paul Furlan emploie sa propre compagne comme collaboratrice: que dit le règlement?
© Facebook: Anne-Sophie Herbé

L'ex-ministre Paul Furlan, redevenu député, emploie sa compagne comme collaboratrice personnelle. Une situation révélée ce vendredi par la DH qui pose question sur le plan éthique.

Rappelons tout d'abord que Paul Furlan a été éclaboussé durant l'affaire Publifin. Alors ministre des Pouvoirs locaux, il démissionne en janvier 2017 sous la pression de la polémique. Il redevient ainsi député du Parlement wallon. En parallèle de cette affaire, un autre élément se révèle troublant.

D'après la DH, il apparaît qu'Anne-Sophie Herbé, la compagne de Paul Furlan, n'a pas déclaré plusieurs de ses mandats et fonctions auprès de la Cour des comptes pour 2017. Selon le site Cumuleo, qui répertorie les postes des mandataires, les fonctions d'Anne-Sophie Herbé comme "conseillère particulière" au cabinet du ministre Furlan et comme employée à la commune de Thuin (dont M. Furlan est bourgmestre) ne figurent pas dans la déclaration officielle de mandats. C'est finalement en retard qu'elle régularise sa situation.

Mais au-delà des "oublis" de déclaration de mandats, c'est la situation actuelle d'Anne-Sophie Herbé qui pose question.


Compagne et collaboratrice personnelle

Depuis que Paul Furlan est redevenu député, Anne-Sophie Herbé est quant à elle devenue sa collaboratrice personnelle. La DH affirme que ce poste est renseigné dans un document interne du Parti socialiste.

D'après le règlement du Parlement wallon relatif aux collaborateurs des membres du Parlement, un député ne peut engager comme collaborateur son/sa conjoint(e) ou un cohabitant légal, ni un parent ou un allié jusqu'au deuxième degré.

Dans le cas présent, Anne-Sophie Herbé n'est ni conjointe ni cohabitant légal. Et le greffe ne se base que sur des situations juridiques pour vérifier la situation des parlementaires. Le fait d'être "simplement" compagne n'entre donc pas dans le champ d'application du règlement.

La situation de Paul Furlan et d'Anne-Sophie Herbé semble donc légale, mais pose de réelles questions éthiques. "Tout est très légal. Je ne contourne pas la règle. Elle n'est pas ma cohabitante légale et ne le sera jamais. Quant à savoir si c'est éthique ou non, je n'ai pas à me prononcer là-dessus. Il n'y a pas d'autres choses à faire que de respecter la loi", a répondu Paul Furlan à la DH.

Vos commentaires