Remplacement des F-16: le chef de la Défense dédouane ses subordonnés de rétention d'informations

Le "patron" de l'armée, le général Marc Compernol, a estimé mercredi que le responsable de la gestion de la flotte des avions de combat F-16 qui lui est subordonné n'avait pas à transmettre à sa hiérarchie des informations sur la possibilité de prolonger la vie de ces appareils.

Le colonel Peter Letten, en charge du matériel volant au sein de la Direction générale des Ressources matérielles de l'armée (DG-MR), a "pris une décision défendable", a affirmé le chef de la Défene (Chod), au cours de son audition devant la commission de la défense de la Chambre. La Défense est une organisation "très complexe". De 500.000 à 600.000 documents circulent chaque année en son sein, a expliqué le général Compernol, qui était interrogé sur les fuites de documents laissant entendre que la durée de vie des F-16 pouvait être prolongée - alors que le gouvernement a décidé de les remplacer par des avions de combat de nouvelle génération. "Si on veut gérer une telle organisation, il faut donner la confiance aux gens compétents qui à leur niveau savent prendre les décisions", a-t-il ajouté, pour justifier le fait que le colonel Letten ne l'ait pas informé de l'existence de ces mémos de Lockheed Martin, le constructeur des F-16, pas plus que le ministre de la Défense et le parlement.

Vos commentaires