En ce moment
 
 

Renaud Duquesne (DéFI) annonce son retrait de la vie politique

Renaud Duquesne (DéFI) annonce son retrait de la vie politique
© Image Belga

Renaud Duquesne, la tête de liste DéFI pour les élections fédérales du 26 mai dernier à Liège, a annoncé mercredi son retrait de la vie politique, et donc de toutes les fonctions qu'il assumait au sein de l'aile wallonne de la formation amarante.

Il l'a fait en publiant sur son poste Facebook le courrier qu'il a adressé dans ce sens au président de DéFI, Olivier Maingain. "Ma démission irrévocable est justifiée, pour partie par mon occupation professionnelle -ndlr: avocat- qui nécessite toute mon attention ... Mais aussi, je veux récupérer ma liberté de parole et de ton. Être libre de mes actes et de mes passions... Le carcan d'un parti me pèse de plus en plus... J'ai sous-estimé le poids de sa structure face à la volonté de renouveau tant souhaité par le plus grand nombre... Peut-être suis-je trop libre d'esprit que pour m'insérer dans une structure pyramidale où les décisions sont prises d'en haut? Je n'en fais grief à personne mais j'ai souvent eu l'impression d'être peu entendu. Ou peut-être que mes opinions étaient en décalage par rapport à l'air du temps ou alors peut-être me suis-je mal exprimé... J'aurais sûrement pu mieux faire aux dernières élections", a notamment écrit M. Duquesne, faisant allusion au fait qu'il n'a pu décrocher de siège.


"DéFI Wallonie doit être mieux reconnu"

Il dit aussi se reconnaître "de moins en moins dans cette manière générale de faire de la politique. Dans cette persévérance, à maintenir l'immobilisme des pensées, le refus systémique de la refondation du paysage politique et des comportements, si souvent répétés et dénoncés, sans qu'il soit possible d'y mettre fin".

Renaud Duquesne dit souhaiter que DéFI, par le biais des prochaines élections internes, réussisse définitivement sa mue et rencontre les défis immenses nécessaires à la revitalisation de la démocratie. "DéFI Wallonie doit être mieux reconnu et entendu au sein des instances internes", a-t-il conclu.

Vos commentaires