Réouverture de la forêt gaumaise préparée avec toutes les précautions nécessaires

Réouverture de la forêt gaumaise préparée avec toutes les précautions nécessaires

(Belga) "Contrairement à ce que semble penser le ministre fédéral de l'Agriculture, Denis Ducarme", la décision de rouvrir la forêt gaumaise aux promeneurs à partir du 6 avril "a été préparée avec toutes les précautions nécessaires suite aux propositions formulées, le 14 mars dernier, par le groupe de coordination et de gestion de la Peste Porcine Africaine", a réagi mardi après-midi le ministre wallon en charge de la Forêt, René Collin (cdH). Cette cellule, constituée depuis l'apparition du virus, comprend plusieurs de représentants de l'AFSCA ainsi qu'un délégué du cabinet Ducarme. Je constate, qu'à ce niveau, l'information circule plus aisément par le presse

"Cette cellule, constituée depuis l'apparition du virus, comprend plusieurs de représentants de l'AFSCA ainsi qu'un délégué du cabinet Ducarme. Je constate, qu'à ce niveau, l'information circule plus aisément par le presse", a ajouté René Collin. Selon ce dernier, le projet d'arrêté ministériel autorisant à nouveau la circulation en forêt est en cours de rédaction. Il comprendra toutes les balises nécessaires, avec notamment les zones qui resteront proscrites et l'interdiction impérative de sortir des chemins et sentiers forestiers. "En outre, comme depuis le 13 septembre dernier, la concertation continuera d'être appliquée. Le texte sera ainsi soumis à l'avis des partenaires scientifiques, des organisations agricoles et des associations locales", a conclu René Collin. Mardi matin, Denis Ducarme avait annoncé avoir sollicité le "conseil urgent" du Comité scientifique de l'AFSCA à propos de la décision unilatérale du ministre régional. "La priorité, c'est évidemment de s'assurer que cette décision, prise sans concertation préalable avec les organisations agricoles, ne présente aucun risque pour le secteur porcin. La transmission du virus, actuellement limitée aux sangliers, à nos porcs domestiques serait une catastrophe pour un secteur qui représente près de 15.000 emplois", avait souligné Denis Ducarme. Selon le ministre fédéral, le Comité scientifique indépendant de l'AFSCA "devra évaluer rapidement l'impact potentiel de cette mesure sur le risque de transmission (de la PPA) aux porcs domestiques". (Belga)

Vos commentaires