Retard dans les allocations familiales - Face à une situation "inadmissible" Alda Greoli exige les versements pour lundi

Retard dans les allocations familiales - Face à une situation

(Belga) Alors que 170.000 familles wallonnes n'ont pas perçu d'allocations familiales en janvier, la ministre wallonne de l'Action sociale Alda Greoli exige que tous les versements soient bien arrivés sur les comptes des ménages concernés lundi au plus tard. Elle fait part de son indignation face au problème de transfert survenu au détriment de certains affiliés de la caisse de paiement Famiwal, dans un communiqué diffusé vendredi soir.

"Ce qu'il s'est passé en cette fin de semaine est totalement inacceptable et m'indigne au plus haut point", s'offusque la ministre qui assure que l'administration avait tout mis en place pour qu'aucun problème ne se pose dans les versements des allocations familiales. "A charge pour les caisses de paiement et leurs opérateurs bancaires d'en faire leur priorité absolue également. Cela n'a visiblement pas été réalisé correctement partout. C'est inadmissible et cela ne peut rester sans suites", poursuit-elle par voie de communiqué. Son cabinet a été averti vendredi après-midi d'un possible problème dans une des cinq caisses de paiement, à savoir Famiwal. La ministre Greoli a alors exigé des explications "sur ses causes, son ampleur, et les mesures prises pour y remédier" dans "un rapport complet" de la part de Famiwal. "Je le veux au plus tard sur mon bureau dans les 24h", insiste la ministre qui n'est pas satisfaite des premières explications officielles de la caisse de paiement avancées en fin de soirée. Il s'agirait d'un problème de transfert informatique entre l'application fédérale et l'organisme régional Famiwal ainsi qu'un changement d'organisme bancaire. Mme Greoli demande aussi que les responsables de ce dysfonctionnement soient identifiés et qu'ils présentent des excuses aux familles lésées, mais aussi que d'éventuels dédommagements soient envisagés. La ministre se dit profondément heurtée par ce qui arrive aux ménages concernés, particulièrement les familles plus démunies "pour lesquelles ces allocations sont indispensables pour aider à faire face aux dépenses du quotidien". (Belga)

Vos commentaires