En ce moment
 

Retour en 2 MIN sur les enjeux des élections à Bruxelles (vidéo)

COMMUNALES 2018

Avec sa séquence "C'est pas tout ça", l'émission C'est pas tous les jours dimanche revient en 2 minutes sur les enjeux des élections à Bruxelles et les faits marquants du mandat qui s'achève.

Il s’en est passé des choses en 6 ans dans la capitale ! Et à commencer par l’hôtel de ville même, qui a vu se succéder pas moins de 3 bourgmestres.

Freddy Thielemans, élu grand vainqueur en 2012, avait prévu en secret de passer rapidement la main. Yvan Mayeur reprend donc le poste un an plus tard. S’en sont suivi 4 années difficiles, avec deux dossiers qui ont cristallisé toutes les tensions.

Le piétonnier: tellement critiqué toujours pas finalisé. Et puis la crise qui finira par avoir la peau du Maïeur Mayeur : le Samusocial.

Yvan Mayeur partira, pour laisser la place à Philippe Close, 46 ans, le plus jeune bourgmestre de l’histoire de Bruxelles. Objectif: faire oublier ces affaires à répétitions.

Ajoutons à cela un "hypercentre" où les routes sont saturées 24h sur 24, et où c’est toujours la fête mais où paradoxalement beaucoup de Bruxellois ne veulent plus se rendre. Sans oublier un stade national qui ne verra jamais le jour, et un parc Maximilien, qui est devenu le symbole de la crise des migrants.

Enfin, les attentats terroristes qui ont endeuillé la capitale ont présenté un double défi à Bruxelles, mais aussi aux communes qui l'entourent: assurer la sécurité des citoyens et garantir le "vivre ensemble".


Quelles sont les forces en présence à Bruxelles?

Close espère rempiler. Mais dans la majorité avec lui, il y en a un qui lorgne sur sa place: c’est Alain Courtois. Le premier échevin MR assume son positionnement bien à droite. Ces deux-là peuvent-ils encore gouverner ensemble ? Officiellement, il n’y a en tout cas pas d’accord.
Côté flamand, les yeux seront tournés sur le score de la N-VA passé en mode séduction des Bruxellois.

Et dans l’opposition, le premier challenger s’appelle Benoit Hellings. Les tendances sont plutôt très bonnes pour son parti, Ecolo. Dernièrement, un sondage le donnait même premier dans la capitale!

Vos commentaires