En ce moment
 
 

Reynders propose un groupe de travail sur la finance islamique à la Chambre

 
 

Le ministre des Finances Didier Reynders a proposé mercredi la constitution d'un groupe de travail à la Chambre pour examiner la situation spécifique du secteur financier islamique.

M. Reynders a reçu ce mercredi Taoufik Amzile et Ibrahim Soteras, les représentants de l'Association Belge des Professionnels Musulmans (ABPM). A l'issue de cet entretien, il a proposé la mise en place à la Chambre des représentants d'un groupe de travail réunissant des experts de la CBFA, de la Banque Nationale de Belgique, de l'APBM et d'autres acteurs intéressés afin d'établir un état des lieux des dispositions légales qui devraient être modifiées en vue de rendre compatible notre législation aux mécanismes sur lesquels se fondent la finance islamique.

Il s'agira en particulier de s'assurer que de tels mécanismes ne sont pas inutilement pénalisés par des dispositions réglementaires ou fiscales et de favoriser le développement des relations financières avec le monde musulman, précise un communiqué du ministre.





 

Vos commentaires