En ce moment
 
 

Rudi Vervoort à la pêche aux idées pour Bruxelles à Séoul

Rudi Vervoort à la pêche aux idées pour Bruxelles à Séoul

(Belga) Le ministre-président bruxellois, qui comme le veut la tradition accompagne le couple royal en visite d'Etat en Corée du Sud, a rencontré mardi le maire de Séoul, Won-Soon Park. Ce dernier, véritable mordu de technologies, contrôle depuis l'hôtel de ville tout ce qui se passe dans sa ville grâce à une plateforme interactive géante. De quoi inspirer le ministre Vervoort... mais jusqu'à un certain point seulement.

Dans son bureau de l'hôtel de ville de Séoul, le maire est équipé d'un gigantesque écran interactif qui montre en temps réel ce qui se passe aux quatre coins de cette mégapole de plus de 10 millions d'habitants. L'outil est connecté à plus de 20.000 caméras dispersées un peu partout sur le territoire de Séoul et est relié aux réseaux de la police et des transports en commun. Le système permet même la reconnaissance faciale, à ce jour toujours interdite en Belgique. Loin de vouloir contrôler Bruxelles depuis son bureau, le ministre-président bruxellois reconnait que ces technologies influencent la gestion de crise. "En cas d'incendie ou d'incident lors d'une manifestation par exemple, on voit directement qui il faut envoyer et où", indique M. Vervoort. "Bruxelles tend vers un système de ce type. C'est pourquoi il faut prendre en main ces progrès technologiques mais en les encadrant avec notamment le garde-fou de la protection de la vie privée", poursuit-il. L'achat de cinq drones de surveillance par la Région bruxelloise va dans ce sens, tout comme les caméras intelligentes ANPR contrôlant les véhicules qui entrent dans la zone de basse émission ainsi que l'ordonnance votée au parlement bruxellois semaine dernière permettant le partage de données, explique le ministre-président. La veille, Rudi Vervoort s'était rendu sur l'ancien viaduc routier de Séoul qui a été transformé en zone piétonne, Seoullo. Il pourrait s'en inspirer pour déterminer l'avenir du viaduc Herrmann-Debroux, qui tôt ou tard, devra être désaffecté. La mise à ciel ouvert du cours d'eau Cheonggyecheon, qui traverse Séoul, a par ailleurs fait écho au projet de Bruxelles de rouvrir la Senne, à hauteur du parc Maximilien, dans les années qui viennent. (Belga)

Vos commentaires