En ce moment
 
 

Sortie du nucléaire - Première réunion en comité restreint sur la sortie du nucléaire

 
 

(Belga) Le gouvernement fédéral a tenu vendredi sa première réunion en comité ministériel restreint sur la sortie du nucléaire. Les discussions se poursuivront la semaine prochaine.

La ministre de l'Énergie, Tinne Van der Straeten, et le CEO d'Elia, Chris Peeters, ont expliqué aux principaux ministres de l'équipe De Croo les conclusions des différents rapports sur la sécurité d'approvisionnement énergétique, le coût et la durabilité de la sortie du nucléaire qu'une loi fixe à 2025. "Il s'agit d'un dossier important et très technique qui nécessite une décision approfondie et détaillée. Chacun autour de la table a eu l'occasion de poser des questions et d'obtenir des réponses", a-t-on indiqué au cabinet de la ministre. Parmi les documents de la discussion, figure un rapport de l'administration ainsi qu'une note d'accompagnement de la ministre qui propose de confirmer la loi, à savoir l'arrêt définitif des sept réacteurs nucléaires d'ici 2025. Plusieurs membres du "kern" se sont toutefois inquiétés de la sécurité d'approvisionnement, a-t-on expliqué de source gouvernementale. Le projet de construction d'une nouvelle centrale au gaz à Vilvorde est principalement en cause. Cette nouvelle unité fait partie du Mécanisme de Rémunération de Capacité (CRM) mais son permis a été refusé par la ministre flamande de l'Environnement, Zuhal Demir (N-VA). Certains ministres demandent un "plan B" en cas d'impossibilité de mettre en ?uvre le projet de Vilvorde. La ministre évoque le problème dans sa note d'accompagnement. "Nous devons nous préparer au cas où Electrabel (promoteur du projet de Vilvorde) n'y parviendrait pas", écrit-elle. "Le projet sélectionné de Vilvorde n'ayant actuellement pas obtenu de permis, des solutions doivent être mises en ?uvre pour ces 850 MW", ajoute-t-elle avant de proposer "d'affiner le cadre juridique du CRM". Nous avons encore une fenêtre de temps pour résoudre ce problème. Pas très longue, mais elle est là. (Belga)


 




 

Vos commentaires